Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : François Clément


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

François Clément

Franz Clément
Wiltz Wiltz

Pseudonymes : F.C. (Wolz) ; Gettentun enert dem Uwerdâch

Après l’école primaire à Wiltz, François Clément fréquente l’Athénée de Luxembourg, où il passe son baccalauréat en 1915. Plus tard, il aurait été fonctionnaire communal. Dans son acte de décès, il est toutefois mentionné comme étudiant. Il ne doit pas être confondu avec Frantz Clément.

François Clément a été membre de la Letzeburger Nationalunio'n de Lucien Koenig avant même la fin de ses études. Il a fait partie du cercle littéraire Parnass et publié des poèmes dans D’Natio'n. Dans An der Wirkstad vun de Jongletzeburger Dichter, Koenig publie la nouvelle De Josi, le fragment de drame Vollekskrêsch ainsi que des poèmes du recueil Blieder am Wand, qui n’existe que sous forme de manuscrit.

Le drame populaire D’Wali a pour sujet des rivalités entre des Tziganes et la population de Wiltz ainsi que les conflits de fidélité entre l’enfant tzigane Wali, une orpheline élevée dans une famille de Wiltz, et son père adoptif. Une pièce de théâtre de Noël, parue à titre posthume en 1935, a également pour cadre la ville de Wiltz.

Cet article est signé Roger Muller

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Letzeburger Parnass. Korrespondenzblad vun der "Akademie vu Letzeburg"
    Noms utilisés
    François Clément
  • Titre des périodiques
    Natio'n (D'). Nationalistesch Revue / Rewü
    Noms utilisés
    François Clément
    F.C. (Wolz)
    Gettentun enert dem Uwerdâch

Études critiques

Membre

  • Nationalunio'n - Letzeburger Nationalunio'n

Archives

Citation:
Roger Muller, « François Clément », sous : , mise à jour du 16.10.2020, consulté le .