Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Serge Tonnar


Photo :
© Collection CNL

Serge Tonnar

Luxembourg

Après avoir passé son baccalauréat au Lycée de garçons à Luxembourg, Serge Tonnar fait pendant deux ans des études de journalisme à Bruxelles. Rentré au Luxembourg en 1993, il travaille d’abord comme collaborateur indépendant de Radio 100,7, où il est engagé à plein-temps en 1995. En outre, il alimente les rubriques culturelles des journaux Tageblatt, Grénge Spoun et d’Lëtzebuerger Land. Depuis 1997, il travaille comme indépendant dans les domaines de la musique, du cinéma et du théâtre.

Acteur et auteur-compositeur, il se produit avec les groupes Blue Screw, Battaklang, Taboola rasa, Zap Zoo, Legotrip et Luna boots, au sein duquel il côtoie Claudine Muno. Serge Tonnar est toutefois principalement producteur de musique et compositeur. Il publie les CD In Case of Reality (2001), dressed to be killed (2003), Legotrip (2003) Pärele bei d’Sei (2008), Klasseklon (2011), De Bopebistro Tour (2012), Hämmelsmarsch (2013) et Vill Harmonie (2015). Dans ses chansons, Tonnar affronte l’héritage luxembourgeois littéraire et musical, rappelle d’un côté les chansons populaires (Et ass Kiermes am Duerf, Hämmelsmarsch, De Feierwon de Michel Lentz), leur donne un nouveau sens et remet en question les conditions idéologiques de leur création. Ses textes, de critique sociopolitique, mettent également en cause les médias et forment l’image d’une société en évolution. Les projets d’une identité nationale sont particulièrement mis en question. Tonnar dénonce ainsi la xénophobie, l’homophobie, la haine et l’intolérance, tout comme la prospérité réalisée au détriment d’autres. Ainsi, il plaide pour un modèle de société reposant sur la coexistence large d’esprit des nations et des religions. En 2016, dans sa chanson Mir wëllen iech ons Heemecht weisen, une confrontation critique avec Michel Lentz, il s’engage en conséquence pour la modification de la loi sur le droit d’asile et de l’accueil de réfugiés en provenance de Syrie, du Moyen-Orient et du Proche-Orient. Tonnar relie souvent des projets musicaux à des causes sociales, soit en versant les recettes des concerts à des organisations caritatives, soit en réalisant des projets musicaux, par exemple la chanson Bonjour an Awuer, en collaboration avec des personnes atteintes de démence ou souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Serge Tonnar a mis en musique de nombreuses pièces de théâtre, dont Schold & Schäin (2009) de Claude Mangen, et une dizaine de films luxembourgeois. Il est un proche collaborateur du cinéaste Andy Bausch, entre autres pour Le Club des chômeurs (2001) et La Revanche (2004). En plus, il a composé l’indicatif musical de la première sitcom luxembourgeoise, Weemseesdet.

Serge Tonnar écrit ses premiers textes de cabaret chez les scouts et pendant ses études à Bruxelles. En 1995, il fonde en collaboration avec Claude Mangen l’association culturelle et société de production indépendante MASKéNADA. De 2008 à 2012, il est président de la Theater Federatioun ou Fédération luxembourgeoise des théâtres professionnels en tant que successeur de Jemp Schuster. Tonnar est également auteur de pièces de théâtre, dont Talkshow (2004) et Superstar (2007), représentées au Festival de théâtre de Steinfort. Dans ses textes, il analyse les rapports entre les réalités générées par les médias et les manifestations d’une authenticité individuelle et sociale, mais aussi entre la vie quotidienne et les espaces virtuels ou oniriques. Dans les pièces Eat It (2001), All Daach esou géint 5 fir 12 (2003), Schlof Këndche, schlof et Talkshow, ainsi qu’Exit Lëtzebuerg (2006) et Superstar (2007), écrites en luxembourgeois, il dénonce les émotions exprimées en public ainsi que les médias qui dévoilent la vie privée des gens. Dans ses pièces de théâtre, Tonnar suit la tradition du théâtre populaire critique de Jean-Paul Maes. En 2015, à l’occasion du vingtième anniversaire du collectif d’artistes MASKéNADA, Tonnar écrit Frittparade 2000. Dem Frittekätt seng ketchuprout Revanche, à la fois comédie musicale aux intermèdes burlesques et parodie du genre du film policier, riche en citations. Le show musical dans le style des années 1980 a été représenté en plusieurs endroits au Luxembourg. 

En 2019, Serge Tonnar publie pour la première fois des traductions. Sur la base de versions allemandes, françaises et anglaises, l’auteur propose une réécriture libre du Dao de jing de Lao Tseu, parue sous le titre Tao Te King. Tonnar conçoit cette poésie chinoise non pas comme un témoignage religieux, mais comme un texte spirituel qui serait à la fois un pamphlet contre l’égoïsme et un appel à la tolérance et au respect. Jean-Marie Biwer rehausse le livre d’aquarelles inspirées par le Dao de jing. À noter que la même année, Cyril Welch publie une traduction du Dao de jing en anglais. En 2019 également sort l’album Aner Lidder de Tonnar, avec des traductions de chansons connues de Léo Ferré, Francis Cabrel, Jacques Brel, Bettina Wegner, Udo Lindenberg, Antony and the Johnsons, Bob Dylan, John Lennon, Nick Cave et Violetta Parra.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Serge Tonnar
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Serge Tonnar
  • Titre des périodiques
    woxx / Grénge Spoun. déi aner Wochenzeitung = l’autre hebdomadaire
    Noms utilisés
    Serge Tonnar

Études critiques

Distinctions

Membre

  • MASKéNADA

Archives

Citation:
Claude D. Conter, « Serge Tonnar », sous : , mise à jour du 22.03.2021, consulté le .