Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Albert Hoefler


Photo :
© Collection CNL

Albert Hoefler

Echternach (entre Remich et Stadtbredimus)

Pseudonymes : 0- ; A.H.

Albert Hoefler passa son enfance à Echternach au sein d'une famille de condition modeste. Après avoir passé son baccalauréat au Gymnase d'Echternach, il étudia de 1920 à 1923 les lettres allemandes à l'Université de Bonn. De janvier à juillet 1922, il interrompit ses études pour un séjour aux Cours supérieurs à Luxembourg. Entre 1923 et 1927, Albert Hoefler travailla occasionnellement pour les journaux Obermosel-Zeitung, Luxemburger Zeitung, Escher Tageblatt et Echternacher Anzeiger. En 1927, il accepta un poste au sein de l'administration des mines des ARBED à Esch/Alzette. Ses amis d'Echternach Joseph Hess et Emil Marx, travaillant comme lui à Esch/Alzette, lui permirent d'accéder au cercle des intellectuels de gauche et d'écrire dans Les Cahiers luxembourgeois. Au Escher Tageblatt, il assura la redaction du supplément Literatur und Kunst. Ses démarches pour associer les écrivains luxembourgeois au Bund rheinischer Dichter respectivement pour fonder une association des auteurs luxembourgeois échouèrent. En 1940, Albert Hoefler fut déporté en France. En automne 1945, il s'installa à Luxembourg et rejoignit la rédaction du journal Obermosel-Zeitung, publié à Grevenmacher, au sein duquel il fut chargé des pages internationales et culturelles. En août 1946 et en juin 1947, il assista comme observateur aux procès de criminels de guerre en Allemagne. Entre 1947 et septembre 1950, il publia presque quotidiennement un feuilleton intitulé Kaleidoskop dans Obermosel-Zeitung qui allait devenir le Lëtzebuerger Journal par la suite. Un jour, après avoir passé un moment à la kermesse d'Echternach et à la fête du raisin à Grevenmacher, il se rendit à Remich avec des amis et se noya dans la Moselle près de Stadtbredimus.

Dès le lycée, Albert Hoefler fut fasciné par la littérature allemande. Lors de ses premiers pas dans le domaine de la littérature, il bénéficia des conseils et des encouragements de ses professeurs Nikolaus Hein, Joseph Hess, Isi Comes et Damian Kratzenberg. Après avoir écrit un drame resté inédit sur la guerre des gourdins et un recueil de poèmes Rosenblust und Sonnengold, dédié à Damian Kratzenberg, Albert Hoefler découvrit l'expressionnisme littéraire lors de ses études à Bonn. Il s'en inspira dans le recueil de poésie Nächte, dont les poèmes ont pour motif la vie d'artiste, la religiosité, la nature et la féminité, avec une attention particulière accordée au personnage de la mère. Les ouvrages Der Dom et Der Wandrer illustrent l'influence de Rilke et de la Neue Sachlichkeit. La nature perd son autonomie et finit par ne plus être qu'un simple décor. Son autobiographie fictionalisée posthume Roman meines Lebens retrace les différentes étapes de sa vie et donne un aperçu de la vie littéraire de l’entre deux guerres.

Longtemps, le modèle littéraire d'Albert Hoefler fut Norbert Jacques. Or, contrairement à ce dernier, Albert Hoefler n'intégra pas la GEDELIT, au service du national-socialisme après 1940. Dans l'après-guerre, il publia l'histoire littéraire Dichter unseres Landes et le récit de voyage Landschaft im Mittag. Les poèmes qu'il conçut à l'époque de son émigration intérieure parurent dans Les Cahiers luxembourgeois et, à titre posthume, dans le recueil de poésie Ausklang. Quelques textes d'Albert Hoefler ont été mis en musique par Lou Koster. Son poème Einem Kinde fut récompensé en 1933 au concours littéraire des Cahiers luxembourgeois.

Cet article est signé Germaine Goetzinger Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    A-Z Luxemburger Illustrierte
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    An der Ucht. Letzeburger Familjekalenner
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Bauerekalenner / Letzeburger Bauere-Kalenner
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    A.H.
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Echternacher Anzeiger
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Junge Welt. Literatur-Kunst-Sport-Schönheit
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    A.H.
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volksbildungskalender
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    A.H.
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Neue Luxemburger Kalender (Der). Eine Publikation von Tony Jungblut
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    neue Zeit (Die) [1936-1940]. Monatsschrift für Demokratie, Geistesfreiheit und Kultur
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    A.H.
    0-
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Revue Luxembourgeoise. (publiée par l'Université Populaire de Luxembourg)
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
    A.H.
  • Titre des périodiques
    Voix des Jeunes (La) (Voix (La))
    Noms utilisés
    Albert Hoefler
  • Titre des périodiques
    Zeitung für kleine Leute
    Noms utilisés
    Albert Hoefler

Études critiques

Distinctions

Membre

  • ALJ - Luxemburger Journalistenverband (1925-2017)
  • Bund rheinischer Dichter (Koblenz)

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Albert Hoefler », sous : , mise à jour du 09.02.2018, consulté le .