Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Niki Laux


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Niki Laux

Nicki Laux ; Nicolas Laux ; Niky Laux
Larochette Luxembourg

Pseudonymes : Arsène Niclo

Après avoir fréquenté l’Athénée de Luxembourg, Niki Laux entame des études de droit à Dijon et à Paris. Il doit les abandonner pour des raisons familiales. Il travaille d’abord dans le commerce et le secteur financier. En 1921, il entre en tant que secrétaire de direction à la Banque internationale à Luxembourg et part à la retraite en 1943 comme directeur.

Niki Laux a écrit des pièces de théâtre en luxembourgeois et en français, représentées en étroite collaboration avec l’association Dicks-Theater. Ces comédies riches en intrigues se déroulent souvent en temps de crise, ont pour sujet l’amour et la position sociale et prônent les vertus de la constance, de la droiture et de l’application. Par ailleurs, Niki Laux est l’auteur de revues annuelles de l’Union dramatique, représentées au Théâtre municipal : Letzeburger Flautereien (1902), réalisée en collaboration avec Paul Hirschberger, et Töff-Töff (1903). La pièce de boulevard Le Collaborateur, écrite en français, met en cause à la fois la littérature et l’amour avec les moyens de la satire. La comédie de mœurs Moïse sauvé des eaux suit le schéma classique des histoires de mariage et de jalousie. Des extraits des textes de Niki Laux ont paru dans Les Pages de la SELF. De nombreuses pièces de l’auteur sont restées inédites, telles qu’Onst Wirsch, les drames D’schwarz Bich et Perpetuum mobile ou encore les comédies et vaudevilles Fraleitswöllen – Onser Härrgottswöllen, Le Boumerang et la Médaille du Pacha (parfois cité sous le titre d’Alimei-ben-Gisch, Pach et sa médaille). Ces deux dernières ont été représentées en luxembourgeois, tandis que l’opérette Scho'bermëss existe également en versions allemande et française, sous le titre Kermesse à Luxembourg.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Niki Laux

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Dicks-Theater
  • Revue (Theater)
  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
  • Union dramatique

Archives

Citation:
Claude D. Conter, « Niki Laux », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .