Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Victor Delcourt


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Victor Delcourt

Koerich Luxembourg

Pseudonymes : D.

Victor Delcourt est le père de Colette Delcourt. Après son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg, il s’inscrit aux Cours supérieurs pour des études de lettres. Au moment de la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, il abandonne cependant ses études et opte pour un emploi à la Caisse de maladie. En 1946, il s’engage dans le journalisme et fonde l’hebdomadaire Das Familienblatt, qu’il dirige en tant que rédacteur en chef. En 1964, Delcourt entre au service de la Fédération des commerçants, au sein de laquelle il accède à la fonction de directeur. Il prend sa retraite en 1980.

Victor Delcourt est à la fois critique littéraire, historiographe de la littérature et auteur. Il a rédigé quelque 1 200 comptes rendus d’œuvres littéraires allemandes pour le quotidien Luxemburger Wort et réalisé des portraits d’auteurs pour le Luxemburger Marienkalender et le Lëtzebuerger Sonndesblad. Les portraits se rapportant aux auteurs luxembourgeois sont à la base de son recueil d’histoire littéraire Luxemburger Literaturgeschichte.

L’œuvre littéraire de Victor Delcourt se divise en trois phases. Il débute en 1945 en langue luxembourgeoise avec des poèmes et le drame paysan Wölfragrond, qu’il traduit en allemand l’année suivante. Quelque vingt ans plus tard, il fait paraître en langue allemande auprès de la maison d’édition Karlsruher Bote plusieurs recueils de poésie conçus pendant les années de guerre, de 1940 à 1944. Dans un langage fortement symbolique, qui s’inspire de Goethe, les recueils traitent des situations existentielles et des épreuves humaines, de l’amour et du désir, de la solitude et de la douleur, de la création et de l’action. Après sa retraite, Delcourt se consacre entièrement à la littérature et publie des recueils de poésie, des récits, de la littérature de voyage et des romans auprès de plusieurs maisons d’édition allemandes et autrichiennes. Les recueils de poésie Wie Segen und wie Kern, Maß der Mächte ou Die stille Farbe der Nostalgie s’inscrivent dans la tradition de ses poèmes des années 1940. Toutefois, tant au niveau de la forme que du contenu, Delcourt, qui poursuit un idéal d’éducation humaniste, tente de s’aligner sur la poésie allemande contemporaine. Ses romans traitent des relations entre hommes et femmes et présentent des trajectoires de vie, en général accomplies par une relation amoureuse heureuse. À partir de 1988, il fait paraître au Luxembourg quatre recueils de souvenirs allant de son enfance jusqu’aux années 1990, avec une place de choix réservée à la guerre et à l’immédiat après-guerre.

Victor Delcourt, qui a participé régulièrement aux Journées littéraires internationales de Ratisbonne, reçoit en 1984 le Prix des auteurs du Regensburger Schriftstellergruppe International.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Victor Delcourt
  • Titre des périodiques
    Familienblatt (Das). die moderne Wochenschrift mit Versicherung
    Noms utilisés
    Victor Delcourt
  • Titre des périodiques
    Karlsruher Bote
    Noms utilisés
    Victor Delcourt
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Sonndesblad / Luxemburger Sonntagsblatt / Luxemburger Sonntagsblättchen (Luxemburger Sonntags-Blättchen für Stadt und Land)
    Noms utilisés
    Victor Delcourt
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    D.
  • Titre des périodiques
    Marienkalender / Luxemburger Marienkalender / Lëtzebuerger Panorama
    Noms utilisés
    Victor Delcourt
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    D.

Études critiques

Distinctions

Citation:
Germaine Goetzinger, « Victor Delcourt », sous : , mise à jour du 23.10.2020, consulté le .