Maria Frieden

Pseud.: Esther Maria Paxisse

Machtum - Luxembourg


Photo: Maria Frieden
Maria Frieden
Photo: ©

Maria Frieden est la sœur de Camille Frieden et la mère de Marie-Thérèse Kohll. Après avoir fréquenté le pensionnat Sainte-Famille Fieldgen, elle suivit une formation à l'École normale des institutrices. Elle ne travailla toutefois jamais comme enseignante. Après son divorce, elle fit des études de journalisme et de sténographie. Par la suite, elle fut employée comme correctrice au Lëtzebuerger Journal et, plus tard, au Luxemburger Wort. À partir de 1960, elle donna des articles dans des suppléments féminins et publia des feuilletons d'histoire locale dans Revue. Elle consacra l'article Luxemburgisch. Eine Sprache oder ein Dialekt? à la langue luxembourgeoise.

Dans son premier livre, Frauen, Maria Frieden décrit différentes professions féminines ainsi que des évolutions au sein de la société, susceptibles d'offrir de nouvelles perspectives professionnelles aux femmes. Mein goldener Anker est une autobiographie codée, dans laquelle l'auteur raconte ses souvenirs de la vie rurale, le destin de sa famille pendant les guerres ainsi que sa propre carrière. Dans ce récit comportant des rétrospectives historiques, Maria Frieden oppose le catholicisme villageois à l'évolution des mœurs.

Frank Wilhelm

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Frauen. Gestern - heute
Maria Frieden [Auteur(e)]
1987
DEU
1987
Mein goldener Anker
Maria Frieden [Auteur(e)]
1988
DEU
1988

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
Maria Frieden
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
Maria Frieden
Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
Maria Frieden
Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
Maria Frieden

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Claudine Freylinger
1988 Maria Frieden: "Die Literatur war eine Tür zur großen weiten Welt." In: Lux-Post 21 (1988) 16.
Monique Mathieu
1988 Rotstift und Druckerschwärze. Maria Frieden - Die strenge Hand im Hand Hintergrund. In Lëtzebuerger Journal 5.4.1988, S. 13

Références

Auteur Année Info yearsort
Nicole Sahl
2018 Kleines ABC der Pseudonyme in Luxemburg 2018
Dernière mise à jour 20.08.2014