Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Adolphe Amberg

Ad. Amberg Fils ; Adolf Amberg
Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : ***

Adolphe Amberg est le fils d’un restaurateur du même nom, qui tenait une brasserie en plein air et une grande salle de fêtes dans le parc municipal de Luxembourg vers 1870, peu après le démantèlement de la forteresse. Adolphe Amberg (fils) est d’abord bijoutier et horloger. Ensuite, il reprend l’établissement de son père et se lance dans l’organisation de concerts, de bals et de représentations de pièces de théâtre. Vers 1900, il reprend l’hôtel Chicago, situé en face de la gare, qu’il rebaptise Casino de la Gare. Cet établissement accueille des manifestations culturelles, mais aussi des événements sportifs, entre autres avec Herkul Grün. Dans les années 1930, Adolphe Amberg projette d’aménager un casino dans la vallée de la Pétrusse.

Au Casino de la Gare, Adolphe Amberg organise des revues annuelles en collaboration avec le Cercle de la Gare, qu’il avait lui-même créé. En 1902, son coup d’essai D’Revue vum Joer! met en scène les personnages « Comper » et « Commère », qui assurent les transitions entre les différents numéros. D’Revue vum Joer 1908 a été représentée en 1909 par le Cercle des philanthropes luxembourgeois à l’hôtel de la Poste. Les différentes éditions ont pour thèmes des bâtiments comme la nouvelle gare, la Schueberfouer ou encore la vie de tous les jours dans la ville de Luxembourg. Elles se basent entre autres sur des modèles de Nikolaus Warker. La comédie Eng Boute'l Quetschebranntwein, rééditée à plusieurs reprises, est la traduction d’une pièce alsacienne de Jules Greber.

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Études critiques

Membre

  • Revue (Theater)
Citation:
Frank Wilhelm, « Adolphe Amberg », sous : , mise à jour du 25.09.2020, consulté le .