Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : John Rech


Photo :
© 101 Studios

John Rech

Dudelange

John Rech fréquente l’école primaire et passe les trois premières années de secondaire au Lycée Nic Biever à Dudelange, avant d’intégrer le Lycée de garçons à Esch-sur-Alzette. Entre 1990 et 1992, il travaille en tant qu’assistant parlementaire pour le Parti ouvrier socialiste luxembourgeois. Par la suite, il devient rédacteur à l’agence de communication Comed, où il fait la connaissance de Lucien Czuga. Bien avant de quitter l’agence en 2004, il crée sa propre agence de concerts, Kitty Music, en 1996 et commence à organiser des concerts et festivals en tant qu’indépendant. Il a surtout marqué la ville de Dudelange de son empreinte en y organisant à partir de 1994 la Fête de la musique et, à partir de 1998, le festival de musique celtique Zeltik. En 2006, il commence à travailler au service culturel de la Ville de Dudelange et rejoint, dès son inauguration en 2007, le centre culturel opderschmelz. Il y participe à la programmation musicale et organise chaque année une journée du livre pour enfants. En mars 2019, il devient directeur d’opderschmelz.

John Rech a une longue carrière musicale derrière lui. Il a été le chanteur principal et guitariste du groupe pop-rock T42, qui sort son premier album en 1992. Celui-ci sera suivi de neuf autres, dont trois albums live et deux compilations, avant la dissolution du groupe en 2005. C’est en 1997 que naît le groupe Dream Catcher, un projet solo que John Rech entame en parallèle de T42. Après quelques singles et EP, le groupe lance son premier album en 2006. Au cours des cinq albums publiés à ce jour, le groupe a trouvé son style en mélangeant des éléments de la musique folk et du rock. John Rech écrit les paroles en allemand, anglais, français et luxembourgeois.

La première collaboration de John Rech avec Andy Genen date de 2009. Les deux se sont rencontrés lors d’un match de basketball pour ZAK (Zesummen aktiv fir Kanner), une association en faveur de l’intégration d’enfants mentalement handicapés dont Genen avait conçu la mascotte. De cette rencontre résulte le premier Sonic Comic. Les trois premiers albums de cette série s’appuient sur un format commun. Il s’agit chaque fois d’un album du groupe Dream Catcher, accompagné d’une BD qui reprend les éléments narratifs des chansons. Ces trois albums de la série existent en version luxembourgeoise et en version anglaise. Le quatrième album diffère légèrement des trois précédents. Il est bilingue (luxembourgeois et anglais) et contient 13 cartes postales dessinées entre autres par Marc Angel, Sabrina Kaufmann et Mireille Weiten-de Waha. Au début de la série, les personnages principaux sont Junior, dont la mère est morte très jeune, et son père, un musicien de rock qui commence à sentir le poids de l’âge. Le quatrième album est centré sur Dream Catcher. Le personnage de Junior refait son apparition en 2011, dans une nouvelle série intitulée Dem Junior seng Aventuren. Le premier album est également accompagné d’un disque de Dream Catcher. La série compte désormais trois volumes. Les strips à quatre cases tirent leur inspiration d’une part de Calvin & Hobbes de Bill Watterson et d’autre part des Peanuts de Charles M. Schulz.

En 2012 paraît le premier album de la série de deux volumes Gefaangen an der Diddelenger Geschicht commandée par la Ville de Dudelange. Les deux personnages principaux, Alex et Tun, découvrent une machine à remonter le temps qui les renvoie accidentellement à l’âge de pierre. Lors de leur périple pour retourner dans le présent, ils revivent les moments clés du développement de la région autour de la ville. Les mêmes personnages font leur retour en 2015 dans Cache oder Mënz, publié dans le cadre d’un évènement de géocaching organisé par la Ville de Dudelange. L’album contient un géocoin en série limitée conçu par Genen. John Rech a également écrit le scénario pour sa contribution commune avec Genen au recueil de BD publié par celui-ci en 2014, Lëtzibuch 1, auquel ont participé également Mireille Weiten-de Waha, Marco Weiten, Lucien Czuga, Pascale Velleine et Roger Leiner.

En 2020 paraît la bande dessinée Fortific(a)tions, à l’occasion du 25e anniversaire de l’inscription des vieux quartiers et des fortifications de la ville de Luxembourg sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Fruit de la collaboration entre six dessinateurs et trois scénaristes, cette BD raconte la vie et l’histoire de la ville fortifiée en cinq épisodes liés à un récit cadre inspiré du roman Kleines Schicksal de Joseph Funck. L’album paraît en versions luxembourgeoise, française et anglaise. John Rech et Sabrina Kaufmann prennent la collection de tableaux du Palais grand-ducal comme point de départ pour raconter l’histoire de la ville.

John Rech et Andy Genen obtiennent le Lëtzebuerger Buchpräis dans la catégorie livres d’enfants et de jeunesse en 2012 pour Gefaangen an der Diddelenger Geschicht et une deuxième fois en 2015 pour le troisième album de la série Dream Catcher, Music, Films & Dreams.

Cet article est signé Claude Kremer

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    essentiel (L')
    Noms utilisés
    John Rech
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    John Rech
  • Titre des périodiques
    Quotidien (Le)
    Noms utilisés
    John Rech
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    John Rech
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    John Rech
  • Titre des périodiques
    Télécran. das Luxemburger Magazin
    Noms utilisés
    John Rech

Études critiques

Distinctions

Citation:
Claude Kremer, « John Rech », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .