Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Josy Noesen


Photo :
© Collection privée

Josy Noesen

Luxembourg (près de Stanislaw) (UDSSR, aujourd'hui Ukraine) ()

Josy Noesen est le fils de  Paul Noesen, le frère de Léon Noesen et le neveu de Franz Binsfeld Après avoir fréquenté l'Athéné e de Luxembourg et les Cours supérieurs à Luxembourg (1939-40), il fit des études de lettres allemandes à Fribourg-en-Brisgau. Son comportement réticent lors de cours d'éducation à Burg Stahleck lui valut, pour la Toussaint 1940, l'exclusion de l'université. En 1941, il fut muté par une mesure de sanction au Reichsarbeitsdienst sur le chantier de l'autoroute de Wittlich, puis réussit à se cacher dans une propriété agricole à Meispelt. En octobre 1942, il fut enrôlé de force dans la Wehrmacht. Josy Noesen raconte ses expériences sur le front dans une correspondance échangée avec Robert Bruch que celui-ci à publié à l'occassion du 10e anniversaire de la mort de son ami dans un livre de commémoration. Y est publié, en langues luxembourgeoise, allemande et française, la chanson sodale Le'ffra sief Du meng Kinigin  avec la musique de Victor Goldschmit.

Le drame Terra Mariana, écrit durant ses années d'études, fut publié à titre posthume bien qu'une représentation ait été prévue pour le 19 mai 1940, dans le cadre de la journée mondiale et nationale des sodales. Cette pièce met en scène le pèlerinage d'un groupe d'étudiants à la cathédrale de Luxembourg et évoque l'histoire d'un soldat luxembourgeois pendant la campagne d'Espagne de Napoléon. Dans les années 1930, Josy Noesen traduisit en outre une série de drames pour des troupes de théâtre estudiantines, notamment Näischt am Eifer d'après Anton Tchékhov. Il traduisit également en luxembourgeois la prière de la Sodalité Mariale Gegrüßet seist du Königin.

Cet article est signé Claude D. Conter Claude D. Conter

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Josy Noesen

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Josy Noesen », sous : , mise à jour du 10.08.2020, consulté le .