Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Joseph Hansen


Photo :
© Collection CNL

Joseph Hansen

Sepp Hansen
Steinsel Luxembourg

Pseudonymes : Jean de Crécy ; Ergoteur (L') ; J.H. ; Monni Zeb ; Pangloss

Issu d’une famille d’agriculteurs, Joseph Hansen passe son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg en 1893. Ses excellentes performances scolaires lui valent d’être admis à l’École normale supérieure à Paris sur recommandation du gouvernement luxembourgeois. De 1899 à 1917, il enseigne le français et le latin au Gymnase de Diekirch, où Nicolas Ries et son ancien élève René Engelmann comptent parmi ses collègues. En 1905, il fonde la section diekirchoise de l’Alliance française. Libéral d’esprit, il participe aux manifestations de l’Association pour l’éducation populaire. Pendant la Première Guerre mondiale, il transmet des informations militaires et politiques importantes aux Alliés par le biais du journal Der Landwirt, imprimé à Diekirch et envoyé ensuite à une personne de contact en Suisse. En raison de ces activités d’espionnage, il se voit remettre la Croix de guerre française 1914-1918. À partir de 1917, il est professeur à l’Athénée de Luxembourg et, parallèlement, aux Cours supérieurs. Dans les années 1920, il anime un groupe de musiciens et de chanteurs qui interprètent des chansons françaises au Luxembourg. En 1930, il publie le recueil Chansons françaises chantées chez nous et, en 1939, l’ouvrage Au cœur du Grand-Duché. Légendes et réalités.

Homme de lettres et journaliste, Joseph Hansen a consacré des études à la littérature française, notamment à des auteurs comme Corneille, Alphonse de Lamartine, Alexandre Dumas, Alfred de Musset et Émile Zola. Il a écrit aussi pour le journal régional Der Landwirt et donné des chroniques à L’Indépendance luxembourgeoise, sous le pseudonyme de Pangloss. Ses articles dans L’Est républicain (Nancy) et La Voix des Jeunes sont signés Jean de Crécy. Par ailleurs, il a publié des écrits sur la langue et la culture françaises au Luxembourg ainsi que sur les relations intellectuelles entre les deux pays, entre autres dans Les Marches de l’Est et L’Alsace française (1921), ainsi que dans le recueil L’Alliance française en Luxembourg 1905-1930 (1930) et la revue luxembourgeoise Jonghémecht. Parmi ces articles, citons Visées germaniques en Luxembourg, paru en 1912 et 1913 dans Les Marches de l’Est, et La situation du français dans le Grand-Duché de Luxembourg, paru dans Jonghémecht en 1931. Hansen a aussi été collaborateur du périodique Les Cahiers luxembourgeois et du quotidien Luxembourg, dans lequel il a animé la rubrique Chicanes linguistiques sous le pseudonyme de L’Ergoteur. En 1934, il fait partie des fondateurs de la Société des écrivains luxembourgeois de langue française. Il publie de nombreux textes à l’occasion du cinquantenaire de la mort de Victor Hugo en 1935. En 1937, il signe des réflexions intitulées La langue française ferment actif de notre vie intellectuelle, publiées dans une anthologie de textes français d’auteurs luxembourgeois, éditée par la SELF en association avec Les Cahiers luxembourgeois. La présentation de la littérature française au Luxembourg est également l’objet de l’article La contribution de nos professeurs aux études littéraires françaises, paru en 1939 dans Un Siècle de vie intellectuelle 1839-1939. En 1940, Hansen reçoit le Prix de l’Alliance française pour l’ensemble de son œuvre. Par ailleurs, il a publié quelques rares souvenirs. Plusieurs recueils de ses textes, dont certains en partie autobiographiques, sont parus à titre posthume.

Cet article est signé Frank Wilhelm

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    A-Z Luxemburger Illustrierte
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Clarté (L). Hebdomadaire politique et littéraire
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Est républicain (L')
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
    Jean de Crécy
  • Titre des périodiques
    Floréal. revue libre d’art [et] de littérature = freie Rundschau für Kunst und Litteratur
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Indépendance luxembourgeoise (L')
    Noms utilisés
    Pangloss
    Joseph Hansen
    J.H.
  • Titre des périodiques
    Jonghémecht / Jong-Hémecht. Zeitschrift für heimatliches Theater, Schrift- und Volkstum
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Journal des professeurs
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Landwirth (Der) / Landwirt (Der)
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Luxembourg. journal du matin politique et littéraire
    Noms utilisés
    J.H.
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Marches de l'Est (Les). (Alsace, Lorraine, Luxembourg, Ardennes, pays wallons, Suisse romande) : revue mensuelle illustrée : recueil de littérature, d'art, d'histoire et de politique
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    neue Zeit (Die) = Les Temps nouveaux [1911-1914]. Organ für fortschrittliche Politik und Volksbildung
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Joseph Hansen
  • Titre des périodiques
    Rappel. Organ vun der L.P.P.D. = organe de la Ligue luxembourgeoise des prisonniers et déportés politiques
    Noms utilisés
    Monni Zeb
  • Titre des périodiques
    Voix des Jeunes (La) (Voix (La))
    Noms utilisés
    Jean de Crécy

Études critiques

Distinctions

Membre

  • Alliance française
  • SELF / S.E.L.F. - Société des écrivains luxembourgeois de langue française
Citation:
Frank Wilhelm, « Joseph Hansen », sous : , mise à jour du 27.11.2020, consulté le .