Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Raymond Schaack


Photo :
© Collection CNL

Raymond Schaack

Luxembourg

Raymond Schaack grandit à Clervaux, où son père est juge de paix. Il y fréquente l’école primaire jusqu’au déménagement de sa famille à Luxembourg en 1945. Il passe son baccalauréat au Lycée de garçons avant de faire des études de latin et de lettres françaises, allemandes et anglaises, ainsi que des études de philosophie, de pédagogie et d’histoire aux Cours supérieurs (1956), à la Sorbonne et à l’École des chartes à Paris (1959). Après son service militaire, Raymond Schaack bénéficie d’une bourse d’études pour suivre des cours d’italien à Pérouse en 1961. Il enseigne l’histoire et le français au Lycée de garçons de Luxembourg jusqu’à son départ à la retraite en 2000, avec un passage au Lycée de garçons d’Esch-sur-Alzette entre 1963 et 1965. De 1969 à 1974, il est président du syndicat d’enseignants Apess. Depuis 1998, il est membre de l’Institut grand-ducal, section des arts et des lettres.

Raymond Schaack commence à écrire à la suite d’une maladie grave. Il publie en français ses deux premiers recueils de poésie. Plus tard, il écrit également des poèmes en allemand et en luxembourgeois, dans lesquels il décrit la nature, des états d’âme et des monuments culturels luxembourgeois. En outre, il s’intéresse aux personnages de la mythologie nordique, aux mythes archaïques ainsi qu’à l’authenticité de la nature et de l’être humain. La religiosité de Raymond Schaack s’exprime à travers les motifs du deuil et du désir de mort, ainsi que dans les traductions luxembourgeoises de psaumes, réalisées en collaboration avec Félix Molitor. Das Atmen des Steins est un recueil de haïkus, censés favoriser des instants de méditation et de réflexion. Dans Mahlstrom Zeit (2019), Raymond Schaack décline l’idée de fugacité dans des vers courts et concis dont l’imagerie est empruntée à la poésie romantique, tandis que l’adresse à un « tu » poétique souligne l’urgence du propos. L’amour, qui se rebelle en vain contre un temps imparable, sert de contrepoids. Certains des recueils de poésie de Raymond Schaack ont été illustrés, par exemple par Patricia Lippert, Ota Nalezinek, Dany Prum, Marc Theis, Pierre Schumacher ou avec des photographies de Teddy Jaans. Certains poèmes ont été mis en musique par Béby Kohl-Thommes.  

Raymond Schaack a publié des récits et des nouvelles en luxembourgeois dans Galerie, nos cahiers, De Cliärrwer Kanton, Récré, Les Cahiers luxembourgeois et Warte-Perspectives. Dans ses histoires, il réunit des mondes réels et imaginaires. En collaboration avec son fils Luc, il écrit des romans policiers en luxembourgeois, dont quelques-uns mettent en scène le père et le grand-père, le juge Charles Schaack. Dans sa trilogie autobiographique – Éislécker Erënnerungen, Stater Stëbs et Studente, Spunten a Stagiären –, il décrit les milieux des étudiants et des enseignants dans les années 1950, 1960 et 1970.

L’ouvrage illustré Luxembourg (1991) présente l’histoire, la culture, le quotidien et la géographie du Luxembourg. Raymond Schaack a réalisé en outre un dictionnaire personnel, L’ABC en vadrouille, dans lequel il se livre à des réflexions linguistiques et culturelles, aussi bien générales que spécifiquement luxembourgeoises.

Cet article est signé Claude D. Conter et Nathalie Jacoby

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Arts et lettres. publication de la Section des arts et des lettres de l'Institut grand-ducal
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Cliärrwer Kanton (De) / DCK
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Eis Sprooch (Actioun Letzebuergesch)
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Hémecht / Ons Hémecht / 'T Hémecht
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Nouvelles Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Récré / Ré-création / Ausbléck. Magazine culturel de l'APESS
    Noms utilisés
    Raymond Schaack
  • Titre des périodiques
    Warte (Die) = Perspectives. Supplément culturel du Wort
    Noms utilisés
    Raymond Schaack

Études critiques

Membre

  • APESS - Association des professeurs [avant 1940: de l’enseignement supérieur et moyen, après guerre: de l'enseignement supérieur et secondaire]
  • Institut grand-ducal Section des arts et des lettres

Archives

Citation:
Claude D. Conter/Nathalie Jacoby, « Raymond Schaack », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .