Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Céline Clemen

Celyne Clemen
Luxembourg Luxembourg

Pseudonymes : C.C.

Céline Clemen est la fille de Pol Clemen et la nièce d’Alfred Kowalsky. Elle suit d’abord des cours de soins médicaux puis s’engage au sein du comité des Jeunes Économes. Elle se signale non seulement comme écrivaine, mais aussi comme peintre et sculptrice.

Céline Clemen a écrit principalement des poèmes et des pièces de théâtre pour enfants, en partie inspirés de contes des frères Grimm (D’Ro'tkäppchen, De Jängeli an d’Gre'deli). Par ailleurs, elle a fourni des textes à l’intention des associations catholiques, tels les hymnes et pièces Herz Jesu in deinem Streit, Engel-Leiden et Das Hohelied pour l’œuvre diocésaine de la dévotion au Sacré-Cœur de Jésus, ou la pièce St Elisabeths Berufung à l’occasion de la fête de l’Immaculée des mouvements de jeunesse catholiques. D’autre part, elle aurait écrit des contes en langue française parus dans une revue belge. Quelques-uns de ses poèmes, comme Muttergottesliddchen, Eng Kannerse'lchen, Kierwerlenksliddchen et Danzliddchen, ont été mis en musique par Alfred Kowalsky. La pièce de théâtre en un acte D’Se'lchen (1922) n’est disponible dans aucune bibliothèque.

Avec Melanie Georges, Céline Clemen a été la première femme à écrire des ouvrages autonomes en langue luxembourgeoise.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Études critiques

Archives

  • - Archives diocésaines de Luxembourg / Diözesanarchiv Luxemburg
Citation:
Germaine Goetzinger, « Céline Clemen », sous : , mise à jour du 16.10.2020, consulté le .