Jean-Joseph Lentz

Jean J. Lentz

Pseud.: J.J.L. ; Jehan Printemps

Esch-sur-Alzette - Grabs ()


Photo: Jean-Joseph Lentz
Jean-Joseph Lentz
Photo: ©

Jean-Joseph Lentz. fit des études de sciences économiques à l'École des hautes études internationales à Paris, où il fut également chargé de cours dans les années 1930. Parallèlement, il fut comptable et conseiller économique au sein de sa propre société fiduciaire au Luxembourg et publia des études consacrées à la comptabilité comme Soll und Haben (1936), Buchführung leicht gemacht (1939) et Expériences comptables (1940). Il explora également des sujets sociaux, notamment dans La lutte contre la tuberculose (1934) et publia des articles sur la politique. À partir de 1935, il écrivit une série d'articles au sujet de la réforme de la loi sur l'obtention de la nationalité luxembourgeoise dans le journal Die Tribüne de Frantz Clément. Il y préconise un numerus clausus imposé aux étrangers afin d'éviter une population immigrée trop importante. Ses propositions exposées dans En marge du Code de la nationalité luxembourgeoise (1935) donnèrent lieu à une controverse dans Les Cahiers luxembourgeois. Après la Seconde Guerre mondiale, Lentz se consacra entre autres au droit fiscal, par exemple dans L'imposition des Bénéfices de Guerre en Luxembourg (1946).

La seule publication littéraire de Jean-Joseph Lentz est le recueil Mariette qui contient des fragments de poèmes et de prose à tendance expressionniste, parus dans un premier temps dans Les Cahiers luxembourgeois. Il s'agit de textes tantôt pacifistes, tantôt critiques à l'égard de la religion, réalisés dans le contexte de la montée du national-socialisme. Ils témoignent des convictions francophiles de l'auteur et font l'éloge de la vie et de la jeunesse. Dans Deutschland im Querschnitt, Lentz se souvient de ses observations et de ses craintes lors d'un voyage en Allemagne au début des années 1930. Le poème Au son des canons !, écrit à l'occasion de la libération en 1944, a été mis en musique par Gustave Simon. Jean-Joseph Lentz fut collaborateur de La Voix des Jeunes et de Touring Club Luxembourgeois.

Claude D. Conter

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Deutschland im Querschnitt. Gedanken, Skizzen und Notizen
Jean-Joseph Lentz [Auteur(e)]
[1932]
DEU
1932
Mariette. Fragments de "Une génération gravit son Calvaire"
Jehan Printemps (Jean-Joseph Lentz) [Auteur(e)]
1934
FRE
1934

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
Jean-Joseph Lentz
Jehan Printemps
Touring Club luxembourgeois. alliance pour propager le tourisme dans le Grand-Duché
Jean-Joseph Lentz
Tribüne (Die). Wochenzeitschrift für politisches und geistiges Leben
J.J.L.
Jean J. Lentz
Voix des Jeunes (La) (Voix (La) 1951-1969)
Jean-Joseph Lentz

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
1949 Aus einer kleinen Residenz [nécrologie]. In: Tageblatt 24.10.1949.

Études critiques sur les œuvres individuelles

Titre Année yearsort
Mariette. Fragments de "Une génération gravit son Calvaire" 1934 1934

Prix littéraires

Nom Prix-Mention Œuvre primée Année
Prix Maurice Pescatore [prix de l'Alliance Française, comité de Luxembourg] La lutte contre la tuberculose dans le Grand-Duché de Luxembourg 1937
Dernière mise à jour 20.02.2014