Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Victor Molitor


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Victor Molitor

Luxembourg Luxembourg

Victor Molitor passe son enfance à Luxembourg-ville et à Diekirch. À partir de 1923, il fréquente l’Athénée de Luxembourg. Influencé par des romans exotiques et des auteurs comme Pierre Loti, Joseph Conrad et Norbert Jacques, il interrompt ses études dans le courant de l’année scolaire 1928-1929 pour se rendre à Anvers, où il se fait enrôler à bord d’un bateau de commerce en compagnie d’un ami, probablement pour un voyage en Amérique du Sud. Après son baccalauréat en 1931, Victor Molitor suit des études d’histoire, d’économie et de journalisme aux Cours supérieurs à Luxembourg, ainsi qu’à Paris et à Berlin. Après avoir travaillé comme journaliste indépendant au Grand-Duché, il est embauché à Radio Luxembourg en 1938. En 1942, il est muté par sanction au Reichsarbeitsdienst. Début 1943, il est déporté au camp de Schreckenstein. Après son retour au Luxembourg, il dirige temporairement le quotidien La Meuse-Luxembourg. En 1945, il devient le premier directeur de la Loterie nationale, qui venait de voir le jour. Il est responsable de la programmation des spectacles de variétés mensuels et imagine lui-même des chorégraphies. En 1957, Victor Molitor fait partie des initiateurs de la première élection de Miss Luxembourg de l’après-guerre.

Outre ses textes journalistiques, Victor Molitor a publié une série de poèmes et de récits dans Academia et Les Cahiers luxembourgeois dans les années 1930. Son roman anticommuniste et antilibéral Zum Menschen hin est resté inédit. Il s’agit de l’histoire d’un jeune Luxembourgeois qui cherche sa voie sur fond d’affrontements idéologiques pendant l’entre-deux-guerres. En 1939, Victor Molitor réalise l’étude Histoire de l’idéologie politique dans le Grand-Duché de Luxembourg de 1841 à 1867 dans le cadre des festivités du centenaire du Luxembourg. Après la Seconde Guerre mondiale, il raconte ses souvenirs dans le recueil Glanz im Gewitter. Plus tard, il rassemble des poèmes et des textes journalistiques dans Journalismus und Dichtung für Luxemburg. Enfin, il a signé plusieurs articles dans les publications de résistants et de déportés au Luxembourg et à l’étranger, ainsi que dans An der Ucht.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Academia. Mitteilungen aus dem Luxemburger Katholischen Akademiker-Verein
    Noms utilisés
    Victor Molitor
  • Titre des périodiques
    An der Ucht. Letzeburger Familjekalenner
    Noms utilisés
    Victor Molitor
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Victor Molitor
  • Titre des périodiques
    Hémecht (d') - La Patrie. Erausgi vun der Unio'n vun de Letzeburger Freihêtsorganisatio'nen
    Noms utilisés
    Victor Molitor
  • Titre des périodiques
    Meuse[-Luxembourg] (La)
    Noms utilisés
    Victor Molitor
  • Titre des périodiques
    Rappel. Organ vun der L.P.P.D. = organe de la Ligue luxembourgeoise des prisonniers et déportés politiques
    Noms utilisés
    Victor Molitor
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    Victor Molitor

Études critiques

Membre

  • ALJ - Luxemburger Journalistenverband (1925-2017)
  • A.V. - Katholischer Akademiker-Verein = ACEL I Association catholique des étudiants luxembourgeois (1910)
  • RTL / Radio Luxemburg

Archives

Citation:
Pierre Marson, « Victor Molitor », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .