Jean-Joseph Schwickert

Joh. Jos. Schwickert; Johann Joseph Schwickert

Pseud.: Eumelos Anaxagoras ; Jos. Schw…t

Hautbellain - Luxembourg


Photo: Jean-Joseph Schwickert
Jean-Joseph Schwickert
Photo: ©

Ayant passé son baccalauréat à l'Athénée de Luxembourg en 1853 à l'âge de seize ans, Jean-Joseph Schwickert fit des études de philologie classique aux Cours supérieurs à Luxembourg et aux universités de Louvain et de Berlin. En 1854, il partit enseigner à Varsovie et à Vilnius, ce séjour de plusieurs années lui permettant d'étudier le polonais et le russe. À son retour au Luxembourg en 1871, il passa son certificat d'aptitude à l'enseignement dans le secondaire et de 1871 à 1874, il enseigna à l'Athénée de Luxembourg et, jusqu'en 1885, au Progymnase de Diekirch. Après être revenu à l'Athénée de Luxembourg, Jean-Joseph Schwickert accepta le poste de bibliothécaire à la Bibliothèque nationale en 1895, fonction qu'il occupa jusqu'à sa mort.

Jean-Joseph Schwickert publia des textes dans différents programmes scolaires sur l'importance du grec au niveau de la culture générale et de l'enseignement des sciences au lycée. Il réalisa également des études en allemand et en latin, consacrées aux philosophes Hésiode, Aristophane, Sophocle et Plutarque. Il s'intéressa particulièrement à Pindar, au sujet duquel il publia plusieurs études, dont Kritisch-exegetische Erörterungen zu Pindar (Trèves, 1882, 1884). Jean-Joseph Schwickert aborda aussi des thèmes philosophico-religieux, comme l'illustre l'étude Zum Frieden zwischen Philosophie und positiver Religion (Bonn-Trèves, 1885).

À partir du polonais, Jean-Joseph Schwickert traduisit l'opéra Gurna-Liana en allemand et le drame La fille de Radziwill en français. Il transposa de même des légendes et des contes russes, dont quelques-uns se retrouvent dans le magazine Kindergarten, rédigé par Tony Kellen à Essen, en 1899 et 1900, sous les titres Das Märchen von dem wilden Kater und dem Gevatter Fuchs ou encore Vom alten Mütterchen und ihrem Sohne Lawruschka. Par ailleurs, Jean-Joseph Schwickert publia des poèmes dans les journaux Das Vaterland, Das Luxemburger Land et Luxemburger Wort.

Gast Mannes

Traductions et adaptations par l'auteur

Titre Année Langue Genres yearsort
Gurna-Liana oder Des Königs Schutz dem Volke. Opern-Dichtung in drei Aufzügen. Frei nach dem Polnischen von Anaxagoras Eumelos
Unbekannt [Auteur(e)]
Eumelos Anaxagoras (Jean-Joseph Schwickert) [Traducteur, -trice]
1889
DEU
1889
La fille de Radziwill. Tragédie en cinq actes, en vers. Remaniée du polonais pour la scène française
Alojzy Feliński [Auteur(e)]
Jean-Joseph Schwickert [Traducteur, -trice]
1896
FRE
1896

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Luxemburger Land (Das). Organ für vaterländische Geschichte, Kunst und Literatur
Jean-Joseph Schwickert
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
Jean-Joseph Schwickert
Vaterland (Das). Wochenblatt für Luxemburgische National-Literatur
Jean-Joseph Schwickert
Jos. Schw…t

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Félix Heuertz
1922 Le personnel de l'enseignement moyen ou secondaire du Grand-Duché de Luxembourg
1937 Professor Joseph Schwickert. Geboren am 27. Mai 1837. In: Obermosel-Zeitung Nr. 121/1937 [abgedruckt in Jonghémecht 11 (1937) 7-8, S. 206-207].

Études critiques sur les œuvres individuelles

Titre Année yearsort
La fille de Radziwill. Tragédie en cinq actes, en vers. Remaniée du polonais pour la scène française 1896 1896
Dernière mise à jour 16.10.2018