Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Franco Prete


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Franco Prete

Trévise () Venise ()

Franco Prete grandit à Venise, où il fréquente les écoles primaire et moyenne. Après un baccalauréat classique à l’Institut San Giuseppe à Turin (1946-1952), il poursuit ses études à l’Institut Rosenberg à Saint-Gall (1952-1953) et entame ensuite des études de sciences politiques, section interprétariat, à l’université de Heidelberg (1953-1957). Après des études de sciences politiques à la Sorbonne, un cours de philologie à Dijon et des cours de littérature anglaise à Londres, il obtient en 1957 son diplôme d’interprète de conférences parlementaires à l’université de Heidelberg. À partir de 1957, il vit au Luxembourg, où il travaille jusqu’à sa retraite en 1993 pour la Communauté européenne du charbon et de l'acier (CECA), la Commission européenne et le Parlement européen, d’abord comme interprète et ensuite comme directeur et directeur général des services de traduction.

Franco Prete a œuvré pour la promotion des poésies italienne et française au Luxembourg. Dans les années 1960, il fonde la maison d’édition Origine en collaboration avec son épouse Herrad. Il édite des ouvrages d’Arthur Praillet, de Jean Vodaine, de Nic Klecker, d’Edmond Dune, de Joseph Paul Schneider, et d’Anise Koltz. La maison d’édition a publié les séries Le Verger et Taccuini. Le Verger comporte vingt-quatre recueils de poésie italienne et française, illustrés par des artistes comme Roger Bertemes et souvent présentés en édition bilingue français-italien. Taccuini comprend près d’une trentaine de recueils de poésie en français et en italien, mais aussi de nombreuses anthologies plurilingues. Franco Prete a été fondateur et éditeur de la revue littéraire bilingue Origine, parue entre 1966 et 1968, avec des contributions d’auteurs luxembourgeois. De 1975 à 1977, la revue est éditée sous le nom d’Origine italiana, la rédaction étant établie à Luxembourg et à Rome. Franco Prete a rédigé une série de critiques littéraires et artistiques, notamment Hommage à Roger Bertemes (1972) et La Poésie italienne de l’après-guerre à nos jours (1973). Il a également publié des articles dans Les Cahiers luxembourgeois et des poèmes dans Reenbou.

Franco Prete était un poète italophone. Une partie de ses poèmes ont été traduits en français et publiés dans des anthologies luxembourgeoises comme Poètes italiens d’aujourd’hui (1965) d’Edmond Dune, Au-delà du désespoir (1983), Dialogues (1984), Partages (1985) et Six poètes italiens contemporains (1992). Il évoque des souvenirs et des images qu’il met en relation avec des questions existentielles. Il parle de l’exil, de la solitude ou encore de l’incertitude de l’existence humaine face au temps qui passe irrémédiablement et à la mort qui s’approche inexorablement. Une sélection de poèmes de Franco Prete, traduits en français, a été publiée dans les recueils Terres égarées (1979) et Enfantines (1978). Il est aussi l’auteur de deux romans qui se déroulent à Venise. L’ambasceria in Fiandra présente le déclin de la puissance commerciale vénitienne en arrière-plan. Le roman policier Il ruggito del leone a pour cadre la Venise moderne. Franco Prete a participé à la première édition des Journées littéraires de Mondorf.

Cet article est signé Sandra Schmit

Publications

Participations diverses

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Franco Prete
  • Titre des périodiques
    Nouvelles Pages de la SELF (Les)
    Noms utilisés
    Franco Prete
  • Titre des périodiques
    Origine I. revue franco-italienne de poésie
    Noms utilisés
    Franco Prete
  • Titre des périodiques
    Origine II / origine italiana. rivista di poesia
    Noms utilisés
    Franco Prete
  • Titre des périodiques
    Reenbou. revue plurilingue de poésie = pluringual poetry magazine
    Noms utilisés
    Franco Prete

Études critiques

Membre

  • Mondorfer Dichtertage

Archives

Citation:
Sandra Schmit, « Franco Prete », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .