Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Giulio-Enrico Pisani


Photo :
© Wolfgang Osterheld

Giulio-Enrico Pisani

Rome ()

Pseudonymes : Robert Steigerwald ; V.B.

Giulio-Enrico Pisani passe son enfance et son adolescence à Rome, puis à partir de 1951 à Winterthur (CH) et à partir de 1953 à Bruxelles, où il décroche un baccalauréat commercial en 1963. Il effectue un stage de dix-huit mois à l’usine Klöckner Stahlwerke à Troisdorf. De 1965 à 1999, il est employé de l’Arbed à Luxembourg. Il s’engage au parti communiste luxembourgeois. Il est le frère de Béatrice Pisani.

Giulio-Enrico Pisani écrit de la prose narrative et dramatique, des essais ainsi que de la poésie en français et parfois en allemand.

Au début des années 1960, il écrit de courtes œuvres dramatiques en français qui sont représentées à Bruxelles. Après une longue pause dans le domaine du théâtre, sa comédie en un acte Le Remplaçant est présentée lors de la sixième Foire du théâtre européen au CNL à Mersch en 2011.

Dans la première moitié des années 1990, il publie des récits brefs en langue allemande dans des quotidiens luxembourgeois. Puis suit le roman historique Der Flug des Bussards, qui met en scène le dernier roi de Rome, Tarquin le Superbe, et raconte la naissance de la République romaine. Le texte mène une réflexion sur le pouvoir politique et sur les relations entre les individus et les forces historiques.

Par la suite, l’auteur revient à la langue française. Entre 2000 et 2007 paraissent le roman policier Ridi Bajazzo, le roman noir Portes d’arrêt ainsi que V. R. 2057, un roman de fiction politique. Ce dernier décrit un avenir dystopique situé au Luxembourg en 2057. « V. R » est l’abréviation de « Virtual Reality ». Une Europe désormais tropicale souffre des suites du changement climatique, d’une crise économique et sociale profonde engendrée par un néolibéralisme virant au fascisme dans sa phase finale et l’utilisation de techniques de réalité virtuelle en vue d’un lavage des cerveaux. En recourant à des flash-back historiques et en alternant entre réalité et séquences de rêves, Giulio-Enrico Pisani expose la genèse de ce développement d’un point de vue marxiste et les moyens de s’y opposer.

Giulio-Enrico Pisani écrit également de la poésie en langue française depuis la seconde moitié des années 1990. Après les recueils Amours d’un soir de fin septembre/Spätseptemberabendliebe (1996) et Amour, humour, fantasmes et (r)appels (1999), puis une longue pause dans sa création poétique, il publie avec La nuit est un autre jour en 2014 un troisième recueil. Cet ouvrage est suivi en 2016 par Claudine, qui évoque la disparition douloureuse de sa femme, un sujet qui alimente également en partie le recueil Mes nuits sont plus folles que mes jours, publié en 2020. Les poèmes de Giulio-Enrico Pisani traitent de questions liées à l’éros, à l’amour et au bonheur, passent en revue la finitude de l’existence et l’éternité et sont portés par l’expression d’une rébellion contre toute forme d’oppression ainsi qu’un engagement pour une société plus humaine.

Giulio-Enrico Pisani publie en outre des poèmes, des récits, des essais, des articles politiques et des critiques littéraires dans Les Cahiers luxembourgeois, De Flautert, d’Lëtzebuerger Land, Lëtzebuerger Journal, Le Quotidien, Le Républicain lorrain, Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek, Tageblatt et Galerie. L’essai Entretien de Jostein avec Jean-Marie The Plume paraît dans l’anthologie Der Augenblick schwebt über dem Fluß (1999), tandis que le cycle poétique Au nom… a été repris dans l’anthologie À sept voix (2002). En 2007, il publie sous le titre Charles Marx. Un héros luxembourgeois un essai biographique sur le médecin, résistant et ministre communiste dans le gouvernement d’union nationale d’après-guerre. Par ailleurs, Giulio-Enrico Pisani coordonne l’essai épistolaire Nous sommes tous des migrants (2009), auquel contribue entre autres Laurent Mignon. Avec le poète tunisien Jalel El Gharbi, il publie l’anthologie commentée Des passantes et des passants. Désirer, être désiré(e) (2012), une exploration essayiste et poétique du motif dont le titre est tiré. Elle rassemble en majorité des poèmes et un nombre plus restreint de textes en prose issus des littératures européennes et du monde arabo-musulman, en mettant l’accent sur la figure du passant et, surtout, de la passante. Apparition fugitive et objet de désir éphémère, celle-ci se prête à de multiples interprétations allégoriques, notamment celle du symbole de la poésie elle-même. Une correspondance entre Giulio-Enrico Pisani et Laurent Mignon sur les failles politico-culturelles entre les rives nord et sud de la Méditerranée paraît en 2010 sous le titre Deux rives, une mer. Notes sur la nécessité de nouvelles passerelles dans trois numéros de la revue Galerie.

Giulio-Enrico Pisani reçoit un prix spécial dans le cadre du Hans-Bernhard-Schiff-Literaturpreis de Sarrebruck pour le texte Le Rêve américain (2003) et la nouvelle Vie, où est ta victoire ? (2005). En outre, il a été récompensé à plusieurs reprises lors du Concours littéraire national. Il a été membre de la LSV.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Traductions

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Apertura Magazine
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Flautert (De)
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Journal / Letzeburger Journal / Journal / LJ. Politik, Finanzen a Gesellschaft
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Quotidien (Le)
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Républicain Lorrain. est-journal : grand régional d’information, quotidien indépendant
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
  • Titre des périodiques
    Zeitung vum Lëtzebuerger Vollek / Zeitung vum Letzeburger Vollek / ZLV. Zentralorgan der KPL
    Noms utilisés
    Giulio-Enrico Pisani
    Robert Steigerwald
    V.B.

Études critiques

Distinctions

Membre

  • LSV - Lëtzebuerger Schrëftstellerverband [1986-2016]

Archives

Citation:
Pierre Marson, « Giulio-Enrico Pisani », sous : , mise à jour du 10.05.2021, consulté le .