Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Batty Weber


Photo :
© Collection CNL

Batty Weber

Jean-Baptiste Weber
Rumelange Luxembourg

Pseudonymes : B.W. ; Hanns Gässler ; G.E. ; Gummi Elasticum ; Ewald Günther ; Lukas Hauym ; H. Rodemol ; Hary Rodemol ; Peter Schlemihl ; Alphons Schneider ; P. S……l ; S.P. ; St. ; St.... ; Stella ; W.

Fils d’instituteur, Batty Weber passe son enfance à Rumelange et à Dalheim. En 1865, sa famille s’installe à Stadtbredimus, où il fait la connaissance de Dicks. Après son baccalauréat à l’Athénée de Luxembourg, Weber se destine à une carrière d’enseignant et commence des études de philologie à Berlin (1881-1882) et à Bonn (1882-1883), qu’il doit cependant abandonner. En 1883, il intègre la fonction publique avant d’opter pour une carrière de journaliste. Il devient collaborateur du journal Obermosel-Zeitung et, en 1884, de l’hebdomadaire Das Luxemburger Land. Par la suite, il écrit pour l’Escher Zeitung avant de rejoindre en 1890 le Luxemburger Zeitung, où il occupe le poste de rédacteur en chef après la mort de Theophile Schroell en 1893 jusqu’à 1922. De 1922 jusqu’à sa mort, il y prend en charge les pages culturelles. Il devient en parallèle, en 1885, sténographe à la Chambre des députés, puis de 1893 à 1928 sténographe en chef. Pendant un moment, il occupe aussi le poste de sténographe de la Ville de Luxembourg. La seconde épouse de Weber est Emma Weber-Brugmann. Il a donné son nom au Prix littéraire national décerné tous les trois ans depuis 1987.

Journaliste libéral et écrivain, Batty Weber a été un personnage central du monde culturel et littéraire à l’époque du tournant du siècle et dans l’entre-deux-guerres. Il a favorisé la prise de conscience d’une identité culturelle propre au Luxembourg, comme avec l’article Über Mischkultur in Luxemburg, paru dans le supplément de Münchner Neueste Nachrichten en 1909. Des rivalités ont opposé par moments Weber à Nik Welter ; elles s’expriment en 1922-1923 par le biais des chroniques Abreißkalender dans le Luxemburger Zeitung d’un côté et d’une série d’articles parus sous le pseudonyme de Ry dans le Luxemburger Wort de l’autre.

Sur le plan littéraire, Batty Weber débute avec une série de poèmes publiés dans Das Luxemburger Land en 1884. Ses activités littéraires et journalistiques ultérieures comportent trois grands volets : des feuilletons rédigés en allemand, des narrations fictionnelles et autobiographiques, également écrites en allemand, ainsi que des pièces de théâtre en langue luxembourgeoise.

Le feuilleton occupe une place prépondérante dans l’œuvre de Batty Weber. Ses premiers feuilletons paraissent entre 1889 et 1895 dans la rubrique Sonntagsplaudereien du journal Escher Zeitung. Entre le 25 septembre 1913 et le 17 décembre 1940, il signe la rubrique Abreißkalender dans le journal Luxemburger Zeitung. Publiée quotidiennement, à l’exception des périodes de congé, elle présente dans plus de 7 000 textes des commentaires sur des sujets, des personnages et des localités divers et variés, constituant ainsi un important document historico-culturel. Deux recueils de textes ont été réunis par l’auteur lui-même : Jahreszeiten und Allerlei et Aus dem Wartezimmer des Krieges. Neutrale Kalenderblätter. Ils ont été suivis à partir de 1939 par diverses sélections dues à d’autres éditeurs, la plus récente étant Der Abreißkalender 1933, éditée par Cornel Meder. La plupart des récits de Weber ont bénéficié de leur première parution également sous forme de feuilletons dans des journaux. Le premier en est Mein Freund Gunther, publié dans Das Luxemburger Land en 1884. Entre 1884 et 1891, les récits Wolf Frank, Bella Ghitta, Hart am Abgrund, Der Amerikaner et Verderben paraissent dans le Luxemburger Zeitung et dans l’Escher Zeitung. Il s’agit d’histoires qui se déroulent dans les milieux estudiantins allemands et dans le milieu populaire luxembourgeois, qui abordent surtout le problème des rapports entre les sexes. D’autres textes narratifs ont été publiés dans Floréal, Les Cahiers luxembourgeois, Kölnische Zeitung et Frankfurter Zeitung, recueillis ou inclus dans Novellen und Erzählungen. Quelques récits de Weber ont été réédités à partir de 1989 par Cornel Meder dans Galerie.

Les trois romans de Batty Weber ont, eux aussi, d’abord été publiés sous forme de feuilletons. Fenn Kaß paraît en 1912 et 1913 dans le Kölnische Zeitung, Inseltraum en 1923 dans le Luxemburger Zeitung, et Hände en 1924 et 1925 dans Les Cahiers luxembourgeois. Fenn Kaß, le roman le plus important de Weber, met en scène un prêtre démissionnaire et illustre les tensions sociales et idéologiques qui régnaient aux alentours de 1900. Ses deux autres romans abordent à nouveau le rapport entre les sexes, à l’instar de ses premiers récits. Le recueil Über sich selbst, paru à titre posthume, est intéressant au niveau de l’histoire littéraire et culturelle ; il rassemble des textes autobiographiques et une série de rétrospectives historiques et nostalgiques de Weber.

L’œuvre dramatique de Batty Weber comprend des farces, des opérettes et des pièces plus sérieuses. La plupart sont écrites en luxembourgeois. La comédie À Mondorf et le drame familial Le Lasso, qui existe aussi en version allemande, font figure d’exceptions. Ses farces, comédies musicales, revues annuelles et monologues humoristiques ont souvent été représentés à la demande, réalisés entre autres pour le compte de l’Union dramatique. Dans ses drames, Weber s’est appliqué à intégrer des thèmes sérieux dans le théâtre luxembourgeois. Dans cette catégorie, on peut citer Arme Pierrot, Et wor emol e Kanone'er, basé sur un motif de Dicks, et le drame De Schěfer vun Aasselburn. Présentée pour la première fois en 1898, cette pièce contribue à établir la guerre des gourdins parmi les sujets littéraires. L’opérette en quatre actes Ghitta et la pièce de théâtre pour enfants En Trotzkapp n’existent que sous forme de manuscrit ou de tapuscrit.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    A-Z Luxemburger Illustrierte
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Abreisskalender. Abreisskalender
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Bauerekalenner / Letzeburger Bauere-Kalenner
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Batty Weber
    G.E.
  • Titre des périodiques
    Chasse et pêche - Lëtzebuerger Juegd a Fëscherzeidong
    Noms utilisés
    B.W.
  • Titre des périodiques
    Escher Zeitung
    Noms utilisés
    Batty Weber
    Alphons Schneider
  • Titre des périodiques
    Floréal. revue libre d’art [et] de littérature = freie Rundschau für Kunst und Litteratur
    Noms utilisés
    H. Rodemol
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Frankfurter Zeitung
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Gukuk (De). erausgi vum Eugène Forman
    Noms utilisés
    Hary Rodemol
  • Titre des périodiques
    Hémecht / Ons Hémecht / 'T Hémecht
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Junge Welt. Literatur-Kunst-Sport-Schönheit
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Kölnische Zeitung / Stadtanzeiger
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Illustrierte
    Noms utilisés
    Lukas Hauym
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Land (Das). Organ für vaterländische Geschichte, Kunst und Literatur
    Noms utilisés
    St.
    Ewald Günther
    W.
    P. S……l
    Stella
    Peter Schlemihl
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Land in Wort und Bild (Das). Illustrierte Wochenschrift für inländische Geschichte, Altertumskunde, [...]
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volksbildungskalender
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Wort / d'Wort / LW
    Noms utilisés
    St....
    S.P.
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Zeitung III [1868-1941] / LZ
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Münchner Neueste Nachrichten
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Neue Luxemburger Kalender (Der). Eine Publikation von Tony Jungblut
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Obermosel-Zeitung / OMZ
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Quille (La). Journal amusant, illustré, artistique, littéraire et satyrique.
    Noms utilisés
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Touring Club luxembourgeois. alliance pour propager le tourisme dans le Grand-Duché
    Noms utilisés
    Gummi Elasticum
    Batty Weber
  • Titre des périodiques
    Tourist (Der). Ein Führer durch das historische romantische Grossherzogtum Luxemburg und dessen nächste Umgebung.
    Noms utilisés
    Batty Weber

Études critiques

Membre

  • ALJ - Luxemburger Journalistenverband (1925-2017)
  • Bund rheinischer Dichter (Koblenz)
  • Hémechtssprôch / Heemechtssprooch
  • Luxemburgische Sprachgesellschaft (1924-35)
  • Mansarde (La) - Kabarett
  • Quille (La)
  • Revue (Theater)
  • Union dramatique
  • Volksbildungsverein = Allgemeiner Volksbildungsverein für das Großherzogtum Luxemburg = Association d'éducation populaire

Archives

Citation:
Pierre Marson, « Batty Weber », sous : , mise à jour du 29.03.2021, consulté le .