Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Suzanne Abid-Wallendorf


Photo :
© Collection CNL

Suzanne Abid-Wallendorf

Suzanne Wallendorf [né(e)]
Dudelange

Suzanne Abid-Wallendorf fréquente l’école primaire à Kayl et l’école primaire supérieure au pensionnat de Dudelange. Après avoir obtenu son diplôme d’enseignante de travaux manuels, elle fait un stage comme couturière à l’École normale de jeunes filles du couvent des sœurs ursulines à Sion (CH). En 1955, elle devient religieuse à la Congrégation des sœurs de la doctrine chrétienne. À partir de 1957, Suzanne Abid-Wallendorf suit des cours à l’École normale d’institutrices à Luxembourg et enseigne, à partir de 1960, l’allemand et l’anglais au pensionnat Sainte-Famille Fieldgen. En 1961, elle entame des études de sciences économiques à l’Institut supérieur de commerce de Nancy, sanctionnées par un diplôme d’ingénieur commercial. À partir de 1965, elle est chargée de cours d’économie politique, de comptabilité, de droit et de géographie économique au Lycée de jeunes filles à Luxembourg. Après plusieurs stages pratiques dans une série d’entreprises, elle redevient enseignante au pensionnat Sainte-Famille Fieldgen, où elle demeure jusqu’en 1969. De 1969 à 1971, elle occupe un poste d’assistante à l’École supérieure de commerce à Alger. C’est là qu’elle fait la rencontre de son futur époux, un scientifique irakien. Elle quitte les ordres et s’installe de nouveau au Luxembourg, où elle enseigne les sciences économiques et sociales au Lycée technique d’Esch-sur-Alzette de 1971 à 1997.

Son guide spirituel et philosophique Où cherches-tu ta liberté ? [1998], qu’elle a traduit elle-même en allemand sous le titre Freiheit im Strom des Lebens (2000), tout comme son autobiographie romancée, Histoire d’amour à deux niveaux, ont pour sujet le bonheur du couple, la conscience de la liberté individuelle et le respect d’autrui au sein de la société. Dans ses ouvrages, Suzanne Abid-Wallendorf se consacre au dialogue interculturel et œcuménique d’un point de vue social et philosophique, en mettant en relief la présence du divin dans la vie de tous les jours.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Citation:
Claude D. Conter, « Suzanne Abid-Wallendorf », sous : , mise à jour du 25.09.2020, consulté le .