Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Marie-Louise Tidick-Ulveling


Photo :
© Collection CNL

Marie-Louise Tidick-Ulveling

Mimy Tidick-Ulveling ; Marie-Louise Ulveling [né(e)]
Diekirch Luxembourg

Pseudonymes : M.T.U.

Marie-Louise Tidick-Ulveling est la fille d’un juge diekirchois, devenu plus tard président du tribunal de Luxembourg. Après l’école primaire, elle fréquente le Pensionnat Notre-Dame Sainte-Sophie, mais en signe de protestation contre l’interdiction de lecture de Don Carlos de Friedrich Schiller, elle quitte l’école après quelques mois. Elle suit alors des cours particuliers, dispensés entre autres par Nicolas Braunshausen. Après avoir passé son baccalauréat, elle étudie les lettres allemandes et l’histoire pendant deux semestres à l’université de Bonn. Devenue veuve en 1922, à peine deux ans après son mariage, elle gagne sa vie comme fonctionnaire à la Bourse de travail. Elle est démise de ses fonctions lorsqu’elle s’engage dans la Résistance sous l’occupation nationale-socialiste. À la fin de la guerre, elle trouve un emploi chez Cegedel, poste qu’elle occupe jusqu’à ce qu’elle prenne sa retraite.

Marie-Louise Tidick-Ulveling fait ses débuts en littérature alors qu’elle est encore élève. En 1911, le journal Der Westpfälzer publie sa nouvelle Der Hirtenknabe. Dans l’entre-deux-guerres, elle fait paraître des nouvelles et des récits dans le journal socialiste Soziale Republik et dans Die Luxemburgerin. Par ailleurs, elle a été correspondante des périodiques Tageblatt, Les Cahiers luxembourgeois, Revue, d’Lëtzebuerger Land, Rappel et An der Ucht. Après avoir pris sa retraite, elle réalise des ouvrages en prose d’une plus grande envergure. Traditionnels du point de vue de la forme, ses textes sont des plaidoyers contre le fanatisme, l’oppression, l’intolérance et le cynisme. Im Zeichen der Flamme par exemple aborde le sujet des bûchers de sorcières. Tout au long de sa vie, Marie-Louise Tidick-Ulveling a défendu les droits des femmes. En 1983, elle se voit décerner le prix Adelaide-Ristori.

Cet article est signé Germaine Goetzinger

Publications

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    An der Ucht. Letzeburger Familjekalenner
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Arts et lettres. publication de la Section des arts et des lettres de l'Institut grand-ducal
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Galerie. Revue culturelle et pédagogique
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Lëtzebuerger Land (d') / d'Letzeburger Land / LL. unabhängige Wochenschrift für Politik, Wirtschaft und Kultur
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
    M.T.U.
  • Titre des périodiques
    Luxemburgerin (Die). Zeitschrift für die gesamten Fraueninteressen Luxemburgs
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Neue Luxemburger Kalender (Der). Eine Publikation von Tony Jungblut
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Phare (Le). Kulturelle Beilage - Point de vue culturel
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Rappel. Organ vun der L.P.P.D. = organe de la Ligue luxembourgeoise des prisonniers et déportés politiques
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
    M.T.U.
  • Titre des périodiques
    Revue / Lëtzebuerger illustréiert Revue
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Soziale Republik = République Sociale. Organ der Sozialistischen Partei Luxemburgs
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling
  • Titre des périodiques
    Westpfälzer (Der). Unterhalungsbeilage zur Westpfälzischen Zeitung
    Noms utilisés
    Marie-Louise Tidick-Ulveling

Études critiques

Distinctions

Archives

Citation:
Germaine Goetzinger, « Marie-Louise Tidick-Ulveling », sous : , mise à jour du 14.05.2021, consulté le .