Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Alphonse Foos


Photo :
© Droits réservés/Alle Rechte vorbehalten

Alphonse Foos

A. Foos ; Alfons Foos
Diekirch Ebersdorf ()

Pseudonymes : F.

Après avoir fréquenté le Gymnase de Diekirch, Alphonse Foos suit des études de lettres allemandes et latines à Luxembourg et à Berlin. À partir de 1917, il enseigne l’allemand à l’École industrielle et commerciale d’Esch-sur-Alzette, où il est aussi temporairement chargé de cours de musique. Alphonse Foos contribue au travail culturel et propagandiste des nationaux-socialistes au Luxembourg. En 1934, il devient membre de la Gedelit, l’association luxembourgeoise de promotion de la littérature et de l’art allemands, à la tête de laquelle il remplace Damian Kratzenberg en 1940, peu après l’entrée des troupes allemandes. La même année, il devient directeur de la Staatliche Limpertsberg-Oberschule für Jungen, ou Goethe-Schule, auparavant École industrielle et commerciale de Luxembourg. En 1941, il prend la direction du département musical et scientifique du Kunstkreis Luxemburg. Lors de la libération du Luxembourg, Alphonse Foos, membre du NSDAP depuis 1943, s’enfuit en Allemagne, où il décède l’année suivante.

Alphonse Foos a été compositeur et critique littéraire et musical. Après avoir consacré une étude à Jakob Wassermann dans le cadre du programme de l’École industrielle et commerciale d’Esch-sur-Alzette en 1921, il s’intéresse à l’expérience de la Première Guerre mondiale dans la littérature luxembourgeoise. Il analyse la langue et le style dans la prose de Batty Weber, Jean-Pierre Erpelding et Nik Welter, dont il examine l’œuvre dramatique dans une étude séparée. En 1934, il publie une série de huit cahiers, intitulée Weltweise sprechen, chez la maison d’édition Veritas de Bonn. Il y expose les visions du monde d’importants penseurs sous forme de vulgarisation philosophique. En tant que critique musical, Alphonse Foos consacre des études à l’enseignement de la musique et du chant à l’école : Gesangpädagogen der luxemburger Primärschule (1932) et Musik und Deutschunterricht in den luxemburgischen Mittelschulen (1940). Dans les années 1920, il consacre des articles à la pédagogie et à la vie musicale au Luxembourg pour le supplément La Musique du quotidien Escher Tageblatt et pour Les Cahiers luxembourgeois. Par ailleurs, il publie deux études consacrées aux relations de Goethe avec la musique.

Alphonse Foos a composé de la musique vocale profane et sacrée. Autodidacte, il a mis en musique des chansons luxembourgeoises et allemandes pour chœur et solistes, sur des textes de Leo Berchem, Franz Binsfeld, Michel HeverJean-Pierre Hoffmann et Wilhelm Weis. Il a composé des messes, des pièces de Noël et plusieurs oratorios, notamment sur des textes de Bernard Krack, Nik Welter et Willy Goergen. L’opérette De Spekulant s’inspire de la comédie Der 1. April 1856 oder Onkel Jakob und Onkel Jochen de Fritz Reuter. Alphonse Foos lui-même a évoqué d’autres œuvres symphoniques et un quatuor avec piano, mais ces ouvrages se sont égarés.

Cet article est signé Pierre Marson

Publications

Participations diverses

Collaboration à des périodiques

  • Titre des périodiques
    Academia. Mitteilungen aus dem Luxemburger Katholischen Akademiker-Verein
    Noms utilisés
    Alphonse Foos
  • Titre des périodiques
    Cahiers luxembourgeois (Les). revue libre des lettres, des sciences et des arts
    Noms utilisés
    Alphonse Foos
  • Titre des périodiques
    Journal des professeurs
    Noms utilisés
    Alphonse Foos
  • Titre des périodiques
    Luxemburger Volksblatt (1933-1941). Unabhängige Tageszeitung
    Noms utilisés
    F.
  • Titre des périodiques
    Moselland. kulturpolitische Monatshefte
    Noms utilisés
    Alphonse Foos
  • Titre des périodiques
    Tageblatt / Escher Tageblatt = Journal d'Esch. Zeitung fir Lëtzebuerg
    Noms utilisés
    A. Foos

Études critiques

Membre

  • Gedelit
  • Kunstkreis Luxemburg e.V.
Citation:
Pierre Marson, « Alphonse Foos », sous : , mise à jour du 07.05.2021, consulté le .