Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Photo : Marco Ivelj


Photo :
© Marco Ivelj

Marco Ivelj

Luxembourg

Marco Ivelj fréquente l’école primaire à Beaufort et de 1996 à 1999 le Lycée classique d’Echternach. Il étudie ensuite au Lycée technique des arts et métiers à Luxembourg, où il complète son baccalauréat par une formation de technicien en informatique. Il commence des études en informatique à l’université de Trèves, puis se tourne vers des études de psychologie à la Fernuniversität de Hagen. Pour l’instant, il suit une formation d’instituteur à l’institut de pédagogie Autonome Hochschule à Eupen (B). Ivelj est président de la commission pour jeunes et sport de la commune de Beaufort.

Le texte Neomat. Wer verstehen will, muss auch sterben lernen! s’inscrit dans le genre littéraire de la dystopie. Un Neomat, homininé à la suite d’une évolution de l’homme après purification psychique, y fait la critique de la vie sociétale ainsi que du comportement et de la façon de penser d’Homo sapiens. Dans le texte, qui dresse un état des lieux de la vie sociale, l’humanité est décrite dans des structures antinomiques telles que bien/mal, juste/injuste ou vrai/faux. L’homme est analysé par le narrateur comme une construction défectueuse.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Marco Ivelj », sous : , mise à jour du 11.12.2020, consulté le .