Michèle Frank

Châtellerault ()


Photo: Michèle Frank
Michèle Frank
Photo: ©

Le père de Michèle Frank, un juif français d'origine allemande, est mort au combat pendant la Seconde Guerre mondiale alors qu'elle n'avait qu'un mois. Sa mère se réfugia dans le sud de la France. Après 1945, la famille s'installa à Forbach (F), puis à Sarrebruck, où Michèle Frank fréquenta le lycée et suivit des études de lettres françaises et de littérature comparée à l'université. Après avoir épousé un journaliste allemand, elle déménagea à Francfort/Main, puis à Luxembourg. De 1970 à 2000, elle enseigna l'allemand à l'École française à Walferdange. Depuis cette période, elle s'est tournée vers la peinture, signant ses premiers tableaux du nom d'Anaïs. En collaboration avec son époux, le peintre et sculpteur René Wiroth, elle organise une série d'expositions au Luxembourg, en Suisse, en France, en Belgique et en Allemagne. Différentes facettes de leur œuvre artistique sont présentées dans le catalogue Correspondances (2009), accompagnés de textes de présentation et commentaires d'autres auteurs. Michèle Frank illustre le recueil de poèmes Éclatements de Simone Cukier.

Dans le livre l'or et l'argile, paru parallèlement en allemand sous le titre Gold und Lehm, Michèle Frank et René Wiroth décrivent eux-mêmes les impressions et le quotidien de leur vie d'artiste dans des textes et dans des lettres. Ils évoquent leurs personnalités opposées et néanmoins complémentaires ainsi que l'influence de celles-ci sur leurs œuvres, représentées dans de nombreuses illustrations. Certains de ses textes sont publiés sur sa page internet.

Michèle Frank est l’auteure de deux romans: Ressac, en partie autobiographique, a pour sujet l'interaction entre la destruction et le renouveau, reprenant l'image du déferlement des vagues. Sarah en clair-obscur montre la vie mouvementée d’une femme entre son enfance d’orpheline élevée par ses grand-parents, une vie de mère de famille, famille qu’elle délaisse pour rejoindre un homme fascinant mais violent, qu’elle n’arrive à quitter qu’après avoir vaincu un cancer du sein.

Nicole Sahl

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
Gold und Lehm. Kunst und Alltag
Michèle Frank [Auteur(e)]
René Wiroth [Auteur(e)]
[2002]
DEU
2002
l'or et l'argile. l'art et le quotidien
Michèle Frank [Auteur(e)]
René Wiroth [Auteur(e)]
[2002]
FRE
2002
Ressac
Michèle Frank [Auteur(e)]
2006
FRE
2006
Sarah en clair-obscur. Roman
Michèle Frank [Auteur(e)]
2016
FRE
2016

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Maria M. Burghagen
1999 LuxART. Lexikon der zeitgenössischen Luxemburger Künstler
Barbara Hess
2003 Michèle Frank und René Wiroth. Wie Kunst und Liebe den Alltag überleben. In: WOXX 06.06.2003
Claire de la Vallée
2007 Michèle Frank. Faire de l'épanouissement un art. In: Luxembourg Féminin (automne 2007) N° 4, p. 54-55
2009 Michèle Frank & René Wiroth: Correspondances. Écriture, peinture, performance, installation, sculpture. Traduction anglaise: Laine Jacob [Catalogue d'exposition] [s.l.] 2009
L.C. (Laetitia Collin)
2009 Quand Baudelaire s'en mêle. Correspondances, le nouvel ouvrage de Michèle Frank et René Wiroth. In: La Voix du Luxembourg, 16.06.2009, p. 14
Dominique Sander-Emram
2011 Michèle Frank ... la Flamboyante. In: Femmes magazine N° 119 (octobre 2011), p. 8-9
Dernière mise à jour 10.10.2019