Nous utilisons des cookies essentiels pour vous assurer une meilleure expérience sur notre site web. En savoir plus

Maisy Hausemer

Luxembourg

Maisy Hausemer fréquente l’école primaire à Canach, puis le Pensionnat Sainte-Famille Fieldgen (1958-1961) et le Lycée de jeunes filles de Luxembourg (1961-1965). Elle fait des études de lettres allemandes à Paris (1965-1968) et à Munich (1968-1969). De 1969 à 2006, elle enseigne le latin et l’allemand au Lycée classique de Diekirch.

Maisy Hausemer a écrit des scénarios de films de divertissement et de documentaires. Ainsi, elle a collaboré avec Paul Scheuer et Georges Fautsch dans le cadre des films en luxembourgeois Wat huet e gesot (1981), Schwaarze Schnéi (1985) et Klibberkleeschenschuebermaischenallerherrgottsnationalsprangkirmes (1989). C’est aussi en étroite collaboration avec Scheuer qu’elle réalise une série de films pour le compte de la société de production AFO (Atlantic Film Organization), consacrés entre autres à l’histoire du Luxembourg et au folklore. Ces deux auteurs ont par ailleurs écrit les scénarios des longs métrages Congé fir e Mord (1983), Mumm Sweet Mumm (1989) – se référant à Mumm Séis de Dicks – et Dammentour (1992). Sorti en 2012, le film D’Symetrie vum Päiperléck de Maisy Hausemer et Paul Scheuer, agencé autour du personnage de l’écrivain vieillissant Roger, est à considérer comme un hommage à Roger Manderscheid. En 2001, Scheuer s’était vu décerner pour ce scénario le deuxième prix au concours du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle.

Maisy Hausemer et Paul Scheuer sont également les auteurs de la pièce Nom Begriefnes. Ils se voient décerner en 1998 par la Ville de Luxembourg le Prix de théâtre en langue luxembourgeoise. En 2000, cette pièce est représentée dans le cadre du quinzième anniversaire du Théâtre des Capucins, sous la direction de Frank Feitler. Elle raconte l’histoire d’un mariage annulé au dernier moment et transformé spontanément en farce d’enterrement par une troupe d’acteurs. Les auteurs appliquent différentes traditions dramatiques comme le théâtre dans le théâtre, la commedia dell’arte ou encore l’improvisation.

Cet article est signé Claude D. Conter

Publications

Études critiques

Citation:
Claude D. Conter, « Maisy Hausemer », sous : , mise à jour du 10.12.2020, consulté le .