Mani Muller

Emmanuel Muller

Esch-sur-Alzette


Photo: Mani Muller
Mani Muller
©

Après l’école fondamentale à Bascharage, Mani Muller fit ses études secondaires au Lycée Robert Schuman de 1983 à 1990. En 1991, il obtint son baccalauréat au Lycée de garçons à Luxembourg et entreprit des études de lettres modernes à l’université de Reims. Il poursuivit par des études en écriture et analyse cinématographique à l’Université libre de Bruxelles qui aboutirent à un mémoire de 2e licence portant sur Stanley Kubrick (1998). À Bruxelles, il participa notamment à des ateliers d’écritures cinématographique et dramatique, animés par Luc Dardenne, Jean-Jacques Andrien et Jacqueline Aubenas, et réalisa les scénarios Terrain Vague, Le Coupeur d’eau et Night Shop. Il fit également son DEA en théorie de langage et de l’esprit sur la phénoménologie du regard au cinéma (2001). Mani Muller travailla ensuite en tant qu’instituteur remplaçant et, de 2012 à 2013, en tant que professeur d'arts scéniques au Lycée classique d’Echternach.

Depuis, Mani Muller travaille en tant qu’homme de théâtre ; il est auteur de théâtre, conseiller dramatique, assistant à la réalisation de pièces, traducteur et réalisateur d’adaptations scéniques. Il a participé à la création de plus de 20 pièces. Ses productions desservent un large éventail dramatique au sein duquel l'on dénombre des pièces de théâtre pour enfants telles que Wilhelm B (2013) ou Les Enfants de Crasse-Tignasse (2004), des pièces musicales comme Weird Scenes Inside the Gold Mine (2011), des pièces satiriques (Lumouxe, 2007) ou  documentaires (Welcome to Paradise, 2016). Alors que la plupart de ces pièces sont écrites en français, d’autres, le plus souvent créées après 2010, sont bilingues (français-allemand). Mani Muller a traduit La Casa de Bernarda Alba de Federico García Lorca ainsi qu'une pièce néerlandaise d’Annemarie Prins (Harmoniehof, 2003) en français. Dans Scènes à 2.3 (2012) il rend hommage à Geneviève Damas. Il a par ailleurs adapté des pièces de Ödon von Horvath (Ein Kind unserer Zeit, 2016), de Daniil Charms (Minidramen II, 2015) ou encore des textes d’Antonin Artaud et de Henri Michaux (Weird Scenes inside the Gold Mine, 2011). Mani Muller fut conseiller dramatique lors de mises en scène de pièces de Jean Racine, (2013), Friedrich Schiller (2012), Dea Loher (2012), Hanokh Levon (2011), Damiel Danis (2010), Witold Gombrowicz (2009), Anton Tchekhov (2005), Edward Bond (2005), Samuel Beckett, Franz Xaver Kroetz (2005) ou encore Péter Nádas (2003).

Mani Muller a travaillé pour une trentaine de théâtres et centres culturels en France (notamment le Théâtre National de Bordeaux, le Théâtre Jean Vilar, la Manufacture de Nancy) et en Belgique (p. ex. le Théâtre de Liège, le Manège de Mons) ainsi qu’au Luxembourg (les Théâtres de la Ville de Luxembourg, le Théâtre d’Esch, le Théâtre des Casemattes), les centres culturels régionaux de Differdange, Dudelange, Ettelbruck, Mersch, Niederanven ainsi que les CarréRotondes.

En collaboration avec la metteure en scène Carole Lorang et la comédienne Bach-Lan Lê-Bà Thi, il a créé la Compagnie du Grand Boube (Luxembourg), une association européenne qui travaille surtout avec des artistes de diverses origines et cultures et qui est basée au Luxembourg depuis 2007. Mani Muller en est le codirecteur artistique et cosigne des créations avec Carole Lorang.

Ce faisant, ses choix et son travail révèlent quelques motifs récurrents, comme par exemple le mélange des genres, des arts et des langues en réunissant des éléments théâtraux, musicaux ou visuels, une approche qui transparaît notamment dans Miroirs troubles (2017), What About Noise? et Weird Scenes Inside the Gold Mine (2011). Les sujets abordés sont ceux des relations familiales, de leurs apparences et de leurs forces destructrices (La folle de Garce, 2015), la haine familiale et l’inceste (Miroirs troubles, 2017), la migration et le sort des réfugiés (Welcome to Paradise, 2016), la guerre et la persécution.

Agé de tout juste 15 ans et auteur du recueil de poésie française Les Galles amères, il fut, en 1987, lauréat du Concours national de littérature. En 2012, il fut invité, avec Carole Lorang, à prendre part à une résidence d'artiste au CarréRotondes. Mani Muller est membre de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques en France.

Claude D. Conter

Liens externes

Dernière mise à jour 05.12.2017