Claude Schmit

Wiltz


Photo: Claude Schmit
Claude Schmit
©

Claude Schmit est le neveu de Lex Roth. Claude Schmit suit l’enseignement primaire à Dudelange (1953-1959) et secondaire à l’Athenée à Luxembourg (1959-1967). Il fait des études de philosophie à Luxembourg (1967-1968), à Heidelberg (1968-1971) et à Nancy (1971-1972). De 1979 à 1980 il fait un DESS d’écologie appliquée à Metz. Jusqu’à son départ à la retraite en 2008, Claude Schmit enseigne la philosophie et le français à l’Athenée. Depuis 2006, il est en charge comme collaborateur indépendant de l’émission philosophique Usiichten à Radio 100,7.

Claude Schmit est actif dans le domaine du théâtre. Il prend des cours de diction et de théâtre au Conservatoire de Luxembourg, qu’il clôture avec un 1er prix et prix de capacité en diction française et art dramatique. Entre 1981 et 2006 il est acteur et metteur en scène au Théâtre des Capucins et au Théâtre Ouvert Luxembourg TOL. En tant qu’acteur il monte en 1988 sur la scène du TOL e.a. dans Tel quel. Il se charge de la mise en scène des pièces Les Liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos (TOL 1997), Etoiles rouges de Pierre Bourgeade (Capucins 1998), Les dernières Lunes de Furio Bordon (TOL 2001) ou encore Immanuel Kant de Thomas Bernhard (Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster 2005). De 1987 à 1995, il dirige en outre les Jeunesses théâtrales à Luxembourg, qui organisent des représentations théâtrales et des ateliers pour les jeunes, il présente ce travail dans le volume 150 Jahre Theater in Luxemburg (1989).

Claude Schmit est également auteur dramatique. Il adapte pour la scène L’étranger d'Albert Camus, la pièce est créée en 1987 au Théâtre des Capucins. Il fait du monologue Madame Guillotin de Pierrette Dupoyet une version pour trois auteurs qu’il monte au TOL en 2001. Schmit traduit aussi vers le français la pièce de George Isherwoods Shakespeare’s Greatest Hits, elle est créée en 2002 sous le titre de Shakespeariades au TOL.

Après son départ à la retraite Claude Schmit change de registre et de genre littéraire en écrivant des romans sur fond philosophique. La tristesse du Hibou est un roman policier, dans lequel la police prend en chasse un groupe international de philosophes qui, à la mort de leur gourou, commettent des attentats et des meurtres dans toute l’Europe. Les membres du groupe se livrent à une sorte de jeu de piste avec la police et dévoilent par le biais d’énigmes philosophiques les lieux des prochains crimes. Le rêve et la réalité se mélangent tandis que des conversations avec des philosophes décédés font avancer l’enquête. Le texte a été primé lors du Concours littéraire national 2010.

Dans le roman Elle dit seulement: viens!, le lecteur accompagne le protagoniste masculin qui part sur les traces de sa femme disparue. Ici aussi, un groupe mystérieux se retrouve au centre du récit. Par des actions de guérilla, les membres mettent en cause le sens de la vie et la mort et attirent le protagoniste dans un réseau inextricable de machinations.

Émile. Un enfant des Lumières est un roman initiatique historique, dans lequel un fils supposé de Jean Jacques Rousseau traverse l’Europe sur les traces réelles et intellectuelles de celui-ci. Émile est marqué par les personnages et courants philosophiques rencontrés lors de son périple. Le roman a été récompensé lors du Concours littéraire national 2014.

Dans le roman Reynaert au pays des merveilles le protagoniste, un homme âgé en convalescence après une opération, vient en cure à Kolbak, Colpach dans la vraie vie, qui n’est pas sans rappeler La montagne magique de Thomas Mann. Reynaert parcourt un Luxembourg en effervescence, son apparence change par moments et prend la forme d’un renard, allusion au Renert de Michel Rodange. En ce début du 21e siècle, le pays se trouve confronté à un afflux massif de migrants et de réfugiés, se pose des questions sur son identité et cherche sa voie face à ces mutations. Les réactions sont diverses, allant d’une ouverture totale et de l’accueil des personnes dans les familles à un repli identitaire et une défense violente de la patrie, amenant des tensions au sein des familles et de la société.

Dans le roman Roman Kinderland, le lecteur accompagne le professeur de lettres parisien Claudius Leibfried dans la recherche de sa famille inconnue et de sa propre identité. Deux malles de papiers laissés par un père originaire du Luxembourg et mort peu après la guerre révèlent au fur et à mesure que celui-ci s’est rendu en Allemagne dans les années 1920/30, fasciné e. a. par les idées d’une "révolution allemande" du philosophe Bruyhers, qui ressemble par certaines facettes à Martin Heidegger. Le père a fini par occuper en tant que médecin un rôle dirigeant dans le projet Lebensborn des nazis. Un demi-frère de Claudius, généticien de formation, veut "optimiser" au début du XXIe siècle des hommes grâce à sa banque de sperme et reprend en quelque sorte le flambeau du père. Le texte constitue une réflexion face au transhumanisme génétique.

Nicole Sahl

Œuvres

Titre Année Langue Genres yearsort
La tristesse du hibou. Roman
Claude Schmit [Auteur(e)]
2012
FRE
2012
Elle dit seulement: viens! Roman
Claude Schmit [Auteur(e)]
2013
FRE
2013
Émile, un enfant des Lumières. Roman
Claude Schmit [Auteur(e)]
2014
FRE
2014
Reynaert au pays des merveilles. Roman
Claude Schmit [Auteur(e)]
2015
FRE
2015
Kinderland. [Roman]
Claude Schmit [Auteur(e)]
2017
FRE
2017

Études critiques (auteur & œuvre)

Auteur Année Info
Corina Mersch (Corina Ciocârlie)
1998 Théâtre des Capucins: Quand je est un autre. Entretien Corina Mersch. In: Le Jeudi 12.03.1998 [Etoiles rouges]
Josée Hansen
2001 Cette grande mélancolie. In: d’Lëtzebuerger Land 8/1/2001 [Les dernières Lunes de Furio Bordon au TOL]
2002 The truth is out there. In: d’Lëtzebuerger Land 23.05.2002 [Les Shakespeariades au TOL]

Études critiques sur les œuvres individuelles

Titre Année yearsort
La tristesse du hibou. Roman 2012 2012
Elle dit seulement: viens! Roman 2013 2013
Émile, un enfant des Lumières. Roman 2014 2014
Reynaert au pays des merveilles. Roman 2015 2015
Kinderland. [Roman] 2017 2017

Prix littéraires

Nom Prix-Mention Œuvre primée Année
Concours littéraire national Mention spéciale du Jury - roman La Tristesse du Hibou 2010
Concours littéraire national 1er prix - roman Emile. Un Enfant des Lumières 2014
Dernière mise à jour 17.10.2018