Vesna Andonovic

Pseud.: vac

Kragujevac ()


Photo: Vesna Andonovic
Vesna Andonovic
Photo:

À l’âge d'un an, Vesna Andonovic émigre avec ses parents de la Yougoslavie vers le Luxembourg. Après avoir fréquenté les écoles primaires de Beggen et de Mamer, elle poursuit son cursus scolaire à l’Athénée à Luxembourg. En 1989, elle entame des études de culture et de communication à l’Université Nancy II et s'y spécialise en histoire du film à l’Institut européen du cinéma et de l’audiovisuel en décrochant un DEA en 1994.

Vesna Andonovic débute sa carrière professionnelle comme assistante pédagogique au Lycée Technique du Centre. Après une année sabbatique, elle fonde en 1999 une agence de communication où elle conçoit e. a. le premier site internet des futurs champions cyclistes luxembourgeois Frank et Andy Schleck. À partir de 2005, Vesna Andonovic travaille comme journaliste, d’abord en tant qu'indépendante au Télécran, puis, à partir de janvier 2006, comme rédactrice au sein de la rubrique culture du Luxemburger Wort. En juillet 2013, elle obtient le poste d’adjointe de la directrice de la rédaction culturelle et, en novembre 2017, lui succède à la tête de la rubrique culture. Depuis 2015, elle appartient également au comité de rédaction de la revue culturelle Nos Cahiers, et elle rédige des articles pour le magazine Ons Stad. Elle est par ailleurs membre du jury du Prix Laurence qui est attribué dans le cadre du concours littéraire pour jeunes du festival littéraire LiteraTour à Bettembourg.

En tant que journaliste culturelle au Luxemburger Wort, Vesna Andonovic publie des critiques, des reportages, des commentaires, des éditoriaux et des interviews qui touchent au cinéma, au théâtre, à la musique, à la littérature, ainsni qu'à des questions de société et des thématiques culturelles au sens large.

Pour les rubriques BLOG-NOTE[S] et D’Kulturell Woch, elle propose des commentaires critiques sur différents sujets en recourant à des allusions et à des citations littéraires. Pour le supplément culturel Die Warte, elle rédige des articles portant sur des auteurs comme Shakespeare et Jack London. Dans la rubrique Lesezeit, elle publie des critiques littéraires sur des auteurs étrangers et luxembourgeois comme Jean Krier. Dans une série d’articles, elle s’intéresse plus particulièrement à l’histoire des châteaux et jardins de la Grande région, retraçant chaque fois les antécédents familiaux et historiques de ces propriétés.

Vesna Andonovic rédige aussi des critiques portant sur des mises en scène de pièces de théâtres, e. a. de Frank Hoffmann ou de Jean-Paul Maes, ou des concerts d’artistes étrangers et luxembourgeois, comme p.ex. Serge Tonnar. Elle réalise également des interviews avec des acteurs, des metteurs en scène, des chefs d’orchestre, des chanteurs ou auteurs qui se produisent au Luxembourg. À partir de 2015, elle écrit des éditoriaux, de préférence sur des aspects culturels, faisant alterner des thèmes sérieux et des sujets plus faciles.

Par ailleurs, Vesna Andonovic se distingue par ses activités dans le secteur du film. Depuis 2012, elle fait partie du jury du Lëtzebuerger Filmpräis et de l’Académie du film, qui attribue chaque année le prix du meilleur film au Luxembourg. Elle est également membre de la SIGNIS, de la World Catholic Association for Communication, et, dans ce contexte, elle est membre du jury œcuménique attribuant des prix de cinéma, e. a. au Fribourg International Film Festival, au Leipzig Festival for Documentary and Animates Film, au Filmfestival Max Ophüls à Saarbrücken et à la Berlinale. Dans sa rubrique Die Filmkritik der Woche, Vesna Andonovic rédige des critiques de films, tous pays et genres confondus, qu'il s'agisse de blockbusters, de séries ou encore de films d'auteur. Elle évoque aussi des films et des co-productions luxembourgeoises telles que Voices From Chernobyl de Pol Cruchten, Rusty Boys d’Andy Bausch ou la série documentaire Routwäissgro. Depuis 2016, elle commente dans sa rubrique Zapping les nouvelles séries de Netflix ou d’Amazon-Prime-Time. En outre, elle rédige des reportages sur des manifestations et évènements liés au film et au cinéma, comme p.ex. les festivals de Cannes, de Berlin et de Luxembourg.

En 2013, Vesna Andonovic psigne sa première publication littéraire, Zëmmer Nummer fënnef. Le récit, agencé en sept parties numérotées selon la suite de Fibonacci (0, 1, 1, 2, 3, 5, 8), se compose de différents développements d’idées et de schémas narratifs, à première vue sans lien apparent. Quelques chapitres traitent de questions existentielles en relation avec une histoire d’amour vouée à l’échec. D’autres parlent de l’émigration ratée d’une famille en Amérique, voire de la naissance d’une troisième fille et de la réaction négative du père déçu qui avait désiré un fils, mais qui, après l’avoir abandonnée, décide de la reprendre en lui promettant une vie meilleure. Le sixième récit se déroule dans la chambre numéro cinq évoquée dans le titre de l’ouvrage et retrace la nuit d’un couple brisé, tandis que la septième partie se réfère à sa séparation définitive en relation avec une suite de chiffres. Toutes les histoires sont finalement reliées entre elles par des allusions biographiques au narrateur/à la narratrice.

Josiane Weber

Collaboration à des périodiques

Titre du périodique Noms utilisés
Lesezeit - Lectures pour tous. Supplément commun de Luxemburger Wort et d'Voix
vac
Luxemburger Wort / d'Wort / LW
Vesna Andonovic
vac
nos cahiers. Lëtzebuerger Zäitschrëft fir Kultur
Vesna Andonovic
Ons Stad. éd. par l'administration communale de la Ville de Luxembourg
Vesna Andonovic
Télécran. das Luxemburger Magazin
Vesna Andonovic

Prix littéraires

Nom Prix-Mention Œuvre primée Année
Prix Jacques Diedenhoven (Luxembourg) Prix de consolation Le portrait 1989
Dernière mise à jour 04.12.2017